Ail des ours : recette de macérat

Ail des ours : recette de macérat

L’ail des ours pousse en tapis étendus dans les forêts humides, le plus souvent au bord des rivières, entre mi-avril et mi-mai. On le reconnait tout d’abord par sa forte odeur d’ail, ses larges feuilles d’un vert éclatant et ses petites fleurs blanches en bouquets au bout d’une longue tige.

macerat ail des ours - 640 x 480

On en trouve également au bord des routes, mais je recommande la cueillette dans un milieu préservé de la pollution. J’ai l’habitude de cueillir mon ail des ours en Savoie, en bordure du Chéran.

Attention : ne pas confondre la feuille de l’ail des ours avec la feuille du muguet, car même si la fleur n’est pas du tout identique, la feuille a quasiment la même forme. La feuille du muguet est plus drue, elle est inodore.

Recette de macérat d’ail des ours

Trier les feuilles une à une et les séparer de leurs fleurs (elles sont comestibles mais peuvent servir à une autre recette). Bien les laver et les sécher, puis les hacher finement pour obtenir un genre de purée humide. Remplir la moitié des pots avec la préparation, puis compléter le pot avec de l’huile d’olive. Saler légèrement, refermer et placer au réfrigérateur pendant trois semaines. Penser à remuer la préparation de temps à autre, puis refermer et replacer au frigo.

Conservation du macérat d’ail des ours

Le macérat peur être utilisé le jour même, mais il se bonifie au fil du temps. A conserver au réfrigérateur. Ne se périme pas, il peut être conservé jusqu’à 1 an après sa fabrication.

Lire aussi…

La recette de pesto à l’ail des ours.

Retrouvez de nombreuses recettes à base d’ail des ours dans mon livre Plantes de montagne, paru aux éditions Ouest France.

plantes de montagne

 

 

Les commentaires sont clos.