L’arnica des montagnes

L’arnica des montagnes

 

L’arnica est une plante sauvage et vivace qui pousse dans les régions montagneuses et d’altitude de l’Europe du sud, de la région ouest de l’Amérique du nord, en Alaska et au nord du Mexique (Variétes Arnica fulgens, Arnica sororia et Arnica cordifolia). On en trouve également en Russie et en Sibérie. En France, on la trouve principalement dans les pâturages des Alpes, des Vosges, des Pyrénées, et du massif central.

Cette plante est utilisée en Europe depuis la Grèce antique, voire bien avant, pour soigner de nombreuses blessures traumatiques comme les coups, les bleus et les bosses, les entorses et les ecchymoses. Mais ce n’est pas tout !

Aujourd’hui,  de nombreux médicaments à base d’arnica sont proposés en pharmacie (teintures, huiles macérées, pommades, gels, lotions et granules homéopathiques). On trouve également de l’extrait CO2 d’arnica.

Bienfaits et utilisation de l’arnica

L’arnica, « l’or des montagnes », possède des vertus extraordinaires. Cette plante est un puissant antalgique (anti douleur), elle est également anti-inflammatoire, antibactérienne, cicatrisante et favorise la circulation sanguine. On l’utilise communément pour soigner les coups, les œdèmes, hématomes et bleus, les contusions, foulures et entorses, fractures, mais également les douleurs musculaires et articulaires, les courbatures, l’arthrose et les jambes lourdes. Les sportifs utilisent régulièrement de l’huile macérée d’arnica pour préparer leurs muscles avant l’effort, ainsi qu’après le sport pour éviter les courbatures. Sous forme homéopathique, on l’utilise également en suite opératoire pour diminuer les hématomes et la douleur, et afin d’accompagner la convalescence. Cette plante a également fait ses preuves pour diminuer la douleur lors de l’accouchement, et lors des extractions dentaires. Enfin, la pommade à base d’arnica soulagera les piqures d’insecte.

Sur le plan émotionnel, l’arnica « plante solaire » soigne aussi les « bleus de l’âme », elle « illumine » les zones d’ombre. Elle fera merveille en cas de troubles affectifs et psychiques (deuil, séparation). Elle aidera les individus troublés à retrouver la joie, et à « faire face » et revenir sur le droit chemin. L’arnica soulagera également les personnes nerveusement fatiguées et épuisées moralement.

Contre-indications

Très toxique, l’arnica ne s’utilise qu’en usage externe. On la trouve sous forme de pommade, de gel, d’huile macérée ou de teinture-mère. En usage interne, on l’emploie uniquement en homéopathie sous forme de granulés.

Continuez votre lecture, consultez les vertus de l’huile d’arnica, et le chapitre Plantes, beauté et santé.

Pour acheter du macérât huileux d’arnica de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

Retrouvez de nombreuses recettes à base d’arnica dans mon livre Plantes de montagnes.

3 réactions au sujet de « L’arnica des montagnes »

  1. A la suite d’une arthroscopie mon genou se met a enfler à chaque marche et me donne des douleurs dans toute la jambe, j’en ai assez des anti-inflammatoires !!!y-a-t-il un remède naturel ? Merci de bien vouloir me répondre.
    Catherine

  2. Bonjour,
    Merci de rappeler tous les bienfaits de l’arnica. Cette plante a l’avantage en plus de mettre une jolie couleur jaune dans les près l’été.
    Il m’arrive aussi d’utiliser pour les mêmes traumatismes de la racine de Tamus. C’est un peu moins courant mais aussi efficace.

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.