Astuce santé : Remplacez votre édulcorant de synthèse par de la stevia !

Astuce santé : Remplacez votre édulcorant de synthèse par de la stevia !

Connaissez vous la stevia : Un pouvoir sucrant extraordinaire et 100% d’origine naturelle !

SteviaLa stevia, cette plante d’Amérique latine a un pouvoir sucrant au moins 10 fois plus élevé que le sucre, et a n’en a pas les inconvénients comme ceux qui surviennent avec le sucre en cas de diabète ou de surpoids avec 0 calories, 0 graisses, et 0 cholestérol.

Contrairement au Japon qui l’utilise depuis quarante ans, et aux états unis depuis deux ans, l’emploi de cette plante comme édulcorant vient d’être autorisé en France (depuis janvier 2010) par la direction de la consommation, (seulement la Stevia qui se présente sous forme de rebaudiodide A).  La stevia rebaudiana peut être utilisée sous forme de poudre verte – résultat du broyage des feuilles – ou sous forme de poudre blanche, qui elle est un extrait purifié à plus de 97%. on l’appelle dans ce dernier cas “rebaudioside A”.

Dans le cas du rebaudioside A, selon l’Afssa il faut encore être prudent quant à son utilisation en cuisine car il serait nocif de la faire chauffer à plus de 100 degrés.

En tout cas, voici une belle avancée pour éliminer les produits nocifs pour la santé, vers une alternative naturelle ! Avec la stevia, on est assuré de n’avoir ni caries, ni diabète, ni le moindre kilo en trop !

Consultez aussi cet article sur le sirop d’agave, qui a lui aussi de très bonnes vertus sucrantes.

Une réaction au sujet de « Astuce santé : Remplacez votre édulcorant de synthèse par de la stevia ! »

  1. L’autorisation d’emploi de la Stevia en France est effectivement une bonne nouvelle : elle permet comme cet article le mentionne fort justement d’éviter les édulcorants de synthèse nocifs pour la santé mais elle est aussi et surtout d’une grande utilité pour les diabétiques.L’AFSSA a bien fait de ne valider que le rebaudioside A car les autres formes de Stevia moins purifiées peuvent se révéler toxiques.
    Bien cordialement,
    Jean-Pascal Guillon

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.