Bébé, femme enceinte et huiles essentielles

Bébé, femme enceinte et huiles essentielles

On me pose souvent la question de l’utilisation des huiles essentielles pour les enfants et les bébés, ainsi que pour les femmes enceintes ou en cours d’allaitement. Pas facile de s’y retrouver dans cette foule d’informations plus ou moins vraies que l’on trouve sur internet. Je me suis donc penchée sur le sujet, en me basant sur des livres et sites de référence, que je sais fiables et crédibles. Par prudence, et c’est le cas aussi sur bon nombre de mes articles, nous voyons que les huiles essentielles leur sont fortement déconseillées. Il faut dire que les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs très puissants qui peuvent s’avérer très dangereuses.

Les précautions d’emploi pour les bébés et enfants

Il est fortement conseillé de consulter un professionnel de santé pour toute utilisation d’une huile essentielle sur un enfant de moins de 6 ans, une femme enceinte ou allaitante. C’est vrai, car tout enfant peut être porteur d’un terrain allergique non encore déclaré, et une femme enceinte ou allaitante peut, on le sait, transmettre des substances nocives à son enfant. Les huiles essentielles sont composées de nombreuses molécules, plus ou moins connues, qui passent directement dans le sang par la peau. De plus, Certaines huiles essentielles sont abortives et peuvent provoquer une fausse couche. D’autres sont photosensibilisantes et peuvent provoquer des brûlures graves. Il est donc impératif de prendre des précautions, effectuer des tests de tolérance, demander conseil à un professionnel de santé s’il y a le moindre doute, même si l’on est une personne adulte et non enceinte !

Toutefois, en me référant au livre de Nerys Purchon « La bible de l’aromathérapie » :

La femme enceinte

La femme enceinte de plus de 4 mois peut utiliser certaines huiles essentielles, notamment dans ses huiles de massage anti vergetures. Pendant les 3 premiers mois de grossesse, il lui est conseillé d’utiliser des huiles végétales pures, comme l’huile d’argan ou l’huile d’amande douce, qui se suffisent à elles même pour lutter contre les vergetures. Pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement, certaines huiles essentielles lui sont proscrites, comme le basilic, la cannelle, etc.. D’autres sont formellement interdites. Voir la liste complète dans cet article : Huiles essentielles et grossesse. D’autres sont autorisées en application externe (sous forme d’huile de massage diluée) tout en évitant les zones les plus proches de l’embryon. A noter que la femme enceinte ne doit pas utiliser des huiles essentielles renfermant une forte concentration en cétones.

Les huiles essentielles pour les femmes enceintes (à partir du 2ème trimestre)

A partir du 4ème mois, la femme enceinte peut utiliser les huiles essentielles suivantes : l’huile essentielle de lavandin, de lavande fine, l’huile essentielle de néroli, de mandarine verte, de citron, de camomille romaine, le saro, l’eucalyptus radiata ou citronné (sous réserve de contre-indication médicale).

Les huiles essentielles pour les enfants

D’après Aude Maillard, Docteur en Pharmacie et Aromathérapeute, les huiles essentielles administrées à bon escient sont bénéfiques au bon développement de l’enfant. Elle précise que les huiles essentielles à forte teneur en phénols qui ne peuvent être administrées que par voie orale sont formellement proscrites pour les enfants.

Les huiles essentielles utilisables chez les enfants (à condition d’en demander l’avis préalable à un professionnel de santé sont les suivantes pour les dosages et le mode d’administration) :

L’huile essentielle de thym à linalol (attention au thym à thymol qui lui est dermocaustique)
L’huile essentielle de palmarosa
L’huile essentielle de bois de rose
L’huile essentielle de bois de Hô
L’huile essentielle de ravintsara

Ce sont des huiles essentielles antivirales et antibactériennes exceptionnellement douces.

D’autre part, sur un plan émotionnel, il est possible de diffuser des huiles essentielles pour palier aux problèmes d’anxiété chez l’enfant qui, par l’odeur qu’elles diffusent se sentent rassurés et apaisés.

Les huiles essentielles que l’on peut diffuser dans la chambre de l’enfant

L’huile essentielle de lavande (excitation, agitation)
L’huile essentielle de néroli (colère, peur, angoisse et anxiété)

Verser 1 à 2 gouttes dans le diffuseur, laisser diffuser 5mn dans la chambre de l’enfant, à condition qu’il ne soit pas présent dans la pièce. Aérer la chambre quelques minutes avant de remettre l’enfant dans sa chambre. Retrouvez une recette de synergie apaisante pour favoriser le sommeil des enfants.

Lire aussi : Enfants agités, les huiles essentielles à diffuser.

Pour les massages de l’enfant (à partir de 6 mois et sur avis médical)

Au choix, selon les besoins :

L’huile essentielle de camomille noble (colère)
L’huile essentielle de ravintsara (affections ORL, système immunitaire)
L’huile essentielle de mandarine (calmante, facilite le sommeil)

Diluer 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles au choix parmi celles citées ci-dessus dans 30ml d’huile d’amande douce (ne pas dépasser une proportion de 1% d’huile essentielle dans le volume total). Effectuer au préalable un test de tolérance de l’huile de massage en posant une goutte du mélange à l’intérieur de son coude.

Les précautions d’emploi des huiles essentielles pour les enfants

A noter que chaque enfant possédant son propre terrain, allergique ou non, il est indispensable de consulter un spécialiste de la santé avant toute utilisation d’une huile essentielle. Ces quelques conseils sont des basics, basés sur des références bibliographiques, mais ne sauraient en aucun cas remplacer les conseils d’un médecin.

Les hydrolats aromatiques

Une alternative intéressante, les hydrolats aromatiques (appelés aussi eaux florales) sont une très bonne alternative pour les bébés et les enfants. Ils sont sans danger et sans contre-indications particulières.

Par exemple, il est possible de vaporiser de l’eau florale de lavande ou de fleur d’oranger sur le doudou ou sur le drap, ou en mettre dans l’eau du bain.

Pour soulager l’ érythème fessier du bébé, vaporiser de l’eau florale de lavande sur une compresse stérile et tamponner sur les brûlures.

Pour calmer la douleur des poussées dentaires du bébé, frictionner les gencives avec de l’hydrolat de camomille ou de lavande.

Pour soulager les bleus et les bosses de l’enfant, appliquez une compresse d’hydrolat d’helichryse italienne (ou Immortelle).

Lire aussi…

Continuer votre lecture, consultez cet article : Comment atténuer le stress des enfants, cette recette pour éviter les poux, ou encore cette recette de lait de toilette pour les bébés.

Acheter des produits ?

Si vous souhaitez acheter les huiles essentielles, huiles végétales ou eaux florales, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

6 réactions au sujet de « Bébé, femme enceinte et huiles essentielles »

  1. Bonjour,
    J’ai appris hier à ma première echographie que j’étais en train de faire une fausse couche. Ma gynéco me recommande d’attendre encore une semaine avant de tenter la prise de cytotec. J’aimerais savoir si on peut utiliser des huiles essentielles abortives pour accélérer le processus? Je n’est pas envie de prendre ces médicaments ou de faire un curetage…

  2. Salut tout le monde, je voudrais vous donner quelques précisions. Sachez que l’aromathérapie n’est pas complètement à proscrire pour une femme enceinte. Mais il suffit juste de prendre quelques précautions et de savoir les huiles essentielles interdites ou à ne pas utiliser pendant la période de grossesse. Par exemple l’huile essentielle qui contient des cétones. La raison, c’est que ces substances sont toxiques et peuvent entraîner un avortement. Comme la menthe poivrée, le romarin… La liste est longue mais à ceux qui sont concernées de prendre des mesures.

  3. Bonjour, puis je mettre 1 ou 2 goutte d’huile essentielle de camomille noble dans 60 ml d’huile d’amande douce et frictionner les gencives de mon bbébé avec en cas de poussée dentaire.

    MERCI D’AVANCE

  4. Bonsoir,
    Je ne peux que conseiller le livre de Danièle Festy, pharmacienne « Soigner les maux de la grossesse avec les huiles essentielles ».Il ne faut pas confondre dangerosité et puissance! Les huiles essentielles sont à utiliser avec grande parcimonie et biensûr à partir du 2ème trimestre de grossesse, pas avant.Pour l’allaitement, certaines huiles sont d’une aide précieuse comme le fenouil.

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.