Le chardon marie, une plante alliée du foie

Le chardon marie, une plante alliée du foie

chardon marieNom botanique : Silybum marianum L.
Famille : astéracées
Origines : Afrique, Asie, Europe méridionale
Parties utilisées : fruits mûrs séchés, et feuilles

Description botanique :
Plante biennale, le chardon-marie est caractérisé par ses longues tiges, ses feuilles marbrées de blanc, ses grands capitules à bractées épineuses, et ses grosses fleurs de couleur pourpre. Le chardon-marie pousse très bien en terrain sec et rocailleux, à moins de 700m d’altitude, en Afrique,  en Asie et également en Europe méridionale. La période de floraison se situe entre juin et août, selon les régions. A noter que le fruit du chardon-marie est constitué de trois principaux éléments, dont la silybine, la silydianine et la silychristine, qui lui valent des vertus hépato-protectrices très intéressantes. Le chardon-marie est également appelé le chardon argenté, chardon marbré, le lait de Notre Dame, Silybe de Marie, ou encore épine blanche.

Propriétés et vertus du chardon marie

Le fruit du chardon-marie possède des vertus hepato-pretectrices puissantes. Il est aussi antioxydant, anti-spasmodique, cholagogue et cholérétique, et hypo-tenseur. Les feuilles sont quant à elles cholagogue et cholérétique. Le chardon-marie agit positivement sur toute la sphère digestive : troubles du foie, dont la cirrhose, les crises de foie, les crampes digestives, la jaunisse et la dyspesie ; contre l’insuffisance hépatique, l’hépatite virale ou médicamenteuse (en cas de chimiothérapie par exemple) ; pour traiter les calculs biliaires ; mais également pour limiter les règles abondantes, ou encore en cas de dépression.  Le chardon-marie intervient également sur la sphère cardio-vasculaire, notamment pour soulager les hémorroïdes et les varices. Enfin, elle est aussi intéressante pour les soins de la peau.

Utilisations du chardon marie

Il est possible d’utiliser le chardon-marie en usage interne ou externe. Dans la plupart des cas, sauf pour le traitement des problèmes cutanés, la plante s’utilise en interne sous forme de tisane, de gélules ou de teinture. A noter que les formes « alcoolature » ou extraits liquides sont plus préconisés en raison de la difficulté de solubilité de la silymarine dans l’eau. Il existe également des formes galéniques dépourvues d’alcool (en cas de contre-indication), comme les extraite aqueux.

Précautions d’emploi du chardon marie

L’utilisation du chardon-marie ne présente pas de contre-indications connues, ceci dit les femmes enceintes et allaitantes doivent préalablement demander conseil à un médecin. Certaines personnes peuvent présenter une allergie à certains composants de la plante. Le chardon-marie peut présenter d’éventuels effets secondaires, comme les troubles gastro-intestinaux mineurs (léger laxatif). Pour les personnes diabétiques, il faut savoir que la silymarine diminue la résistance à l’insuline.

Aller plus loin ?

D’autres plantes sont très intéressantes pour protéger le foie, notamment le pissenlit.

Laisser un commentaire