L’étiopathie, c’est quoi ?

L’étiopathie, c’est quoi ?

massage etiopatheNouvelle science novatrice, l’Étiopathie diffère de toutes les autres méthodes médicales.

En médecine traditionnelle, la cause de la maladie est identifiée par ses effets (douleurs, troubles, etc…), et le médecin prescrit un traitement qui agit sur des symptômes. En étiopathie, on va plutôt chercher à identifier et à éliminer la lésion causale.

L’étiopathie, c’est quoi ?

L’étiopathie est une méthode d’analyse de pathologie, dont le terme est né dans les années 60 par son fondateur Christian trédaniel. Née d’une reprise et de nombreuses analyses approfondies des techniques ancestrales du “reboutement”, l’étiopathie a pour but de rechercher, par des massages, effleurements et manipulations extrêmement doux du corps, l’origine et les causes de la maladie pour en éliminer les effets. Pour schématiser, l’étiopathie vise à rétablir l’équilibre naturel de notre corps. Les maître mots de cette méthode sont la douceur, la précision, la non douleur, et l’efficacité.

Le praticien étiopathe établit un lien entre les différents symptômes et fait un diagnostique, basé notamment sur la  mobilité des organes comme les articulations, les vertèbres, les bras, les jambes, etc… Dans la pratique, le spécialiste analyse chaque individu distinctement, sachant qu’à chaque pathologie correspond une ou plusieurs causes spécifiques, selon le cas, et l’étiopathe adapte un traitement spécifique pour chaque individu.

Applications thérapeutiques : L’étiopathie peut soigner de nombreuses pathologies, notamment tout ce qui concerne la colonne vertébrale, les jambes et les bras, le mal de dos, les migraines et maux de tête, mais aussi les entorses, les foulures, les dérèglements de la thyroïde, les vertiges, mais aussi les affections liées à la sphère ORL, les affections gastriques, la préparation à l’accouchement, les nausées… Et bien d’autres encore.

Pensez-y, les médecines douces n’ont donc pas fini de nous faire du bien.

Consultez aussi le chapitre Médecines douces.

Les commentaires sont clos.