L’huile d’argan, victime de son succès?

L’huile d’argan, victime de son succès?

Véritable trésor Marocain, l’huile d’argan, précieuse huile extraite des fruits de l’arganier, source de revenus importants et immense succès commercial, deviendrait-elle victime de son propre succès? C’est ce qui semble inquiéter l’ANCA, association nationale des coopératives d’huile d’argan.

L’arganier, cet arbre sauvage qui ne pousse qu’au Maroc sur environ 820 000 hectares entre Essaouira, Taroudant et Tiznit, produirait environ 32 000 tonnes d’huile d’argan par an.

Même s’il n’aurait besoin pour vivre que de 120mm de pluie par an, l’arbre marocain, véritable trésor naturel, produirait de moins en moins de fruits à cause de la sécheresse, D’autant que, les fruits étant tous ramassés pour la production, la forêt ne se régénère plus naturellement. Des programmes de plantations sont en cours mais l’arganier ne produit des fruits qu’après 10 ans de vie!

De plus, nombreux sont les gros producteurs qui, y trouvant une extraordinaire source de revenus , n’hésitent pas à rogner les coûts de la main d’oeuvre (souvent des petits paysans isolés) et passer commande de tonnes d’amandes concassées. Rappelons que la production d’un litre d’huile d’argan nécessite 20heures de travail à une seule femme !

Continuez votre lecture, consultez le chapitre Nature et environnement.

Si vous souhaitez acheter de l’huile d’argan de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles

3 réactions au sujet de « L’huile d’argan, victime de son succès? »

  1. Salam, Je suis de la region de souss Agadir seul endroit dans le monde ou est cultivé la plus riche huile du monde, véritable trésor de souss, J’ai 4 litres de cette huile tellement pure et entiérement manuellement depuit la collecte, le concassagedes fruits, le grillage et le broyage des amondes jusqu’au malaxage de la pate dans moulin en piérre, pure et sans aucun huile additif mon e-mail: [email protected]

  2. Devant ce succès qui durera (nous l’espérons pour l’économie marocaine) le gouvernement du pays est en train d’organiser ses exportations d’huile d’argane afin de mieux répartir les richesses de cette production.

  3. Oui c’est sûr que pour les marocains c’est une sacrée manne financière mais il faut qu’ils fassent attention à la surexploitation!! Et puis c’est clair que le climat devient un peu fou ces derniers temps!!!
    Mais moi z’aime trop cette huile alors faut espérer qu’il pleuve un peu là bas 😉

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.