Le plantain, une plante médicinale

Le plantain, une plante médicinale

le plantain fleur

Nom botanique : Plantago lanceolata L.
Origine : Colombie Britannique
Famille : Plantaginacea
Partie utilisée : feuilles, tiges et fleurs fraîches

Description botanique du plantain

Plante originaire de Colombie Britannique, le plantain pousse un peu partout en Europe, principalement sur des sols pauvres ou rocailleux, dans les prés et les prairies, et souvent sur les chemins de campagne. On distingue trois principales espèces de plantain commun, dont le plantain lancéolé, le grand plantain, et le plantain intermédiaire. La première est caractérisée par ses feuilles à la fois larges et allongées, se terminant en pointe ; tandis que la seconde possède des feuilles plutôt rondes, et la troisième a des feuilles velues et duveteuses. Mais il faut savoir qu’il existe près de 200 variétés de plantain, dont chacune présente les mêmes vertus et propriétés.

le plantain

Les propriétés du plantain

Loin d’être une « mauvaise herbe » comme on pourrait le penser, le plantain est une plante médicinale très utile. Elle se compose de nombreuses substances, notamment de pectine, de tanins, de souffre, de calcium, de fer, de mucilage, de phosphore et de flavonoïdes, qui lui valent de nombreuses vertus pour la santé. Constituée également d’aucubine, elle favorise l’élimination par les reins. Elle est aussi connue pour ses propriétés antimicrobiennes. Riches en vitamines A et B, le plantain favorise la lutte contre les infections respiratoires, la toux et le rhume.

Cette plante est également avantageuse dans le traitement des problèmes de la peau, des infections des voies urinaires, de la constipation et des hémorroïdes. Elle permet la cicatrisation des plaies, atténue les rhumatismes, stoppe les saignements et soulage les piqûres. De plus, elle agit efficacement pour les yeux fatigués, la conjonctivite et l’inflammation des paupières. Le plantain s’utilise aussi comme un collyre.

Et ce n’est pas tout ! Cette plante devrait toujours faire partie de la trousse de secours d’un randonneur : elle soulage rapidement les piqûres de moustiques, les piqûres d’ortie, soigne les plaies et blessures, et permet la consolidation des fractures. Le plantain est aussi excellent pour le système digestif, elle agit positivement en régulant le transit intestinal, et soulage les douleurs dues à la prise de médicaments. Par ailleurs, cette plante est l’alliée des personnes qui souhaitent perdre du poids d’une façon naturelle.

Comment utiliser le plantain

L’idéal est d’utiliser des feuilles et fleurs fraîches. Il est conseillé de cueillir la plante à la floraison, notamment au printemps. Avant l’utilisation externe ou interne du plantain, il faut bien laver les feuilles. Le séchage doit se faire au soleil ou au four chaud. De nombreuses utilisations sont possibles avec le plantain : dans l’alimentation en guise de salade ou légume, mais aussi en infusion, décoction, macération, collyre, friction ; sous forme de compresses, cataplasmes, ou de gélules ou sirop.

Recettes à base de plantain

Tisane de plantain pour soulager la toux :

Plonger 10g de feuilles de plantain séchées, coupées en petits morceaux dans 1/2 litre d’eau frémissante, laisser infuser pendant 10 minutes, puis ajouter 3 cuillerées à soupe de miel. Bien mélanger, et boire chaud jusqu’à 5 tasses par jour (pour un adulte).

Sirop de plantain

Bien laver le plantain, ses feuilles, tiges et racines, puis les plonger dans l’eau en cuisson dans une casserole. Laisser cuire à feu doux pendant une heure. Laisser refroidir, puis filtrer en gardant l’eau de cuisson. Bien presser les plantes cuites pour en faire sortir le jus. Remettre à cuire avec 1kg de sucre (quantité pour une casserole de taille moyenne) jusqu’à obtention d’une consistance aqueuse épaisse.

Les commentaires sont clos.