Les différentes cires végétales

Les différentes cires végétales

Cire d'abeilleLes cires végétales

Les cires végétales sont des composants exceptionnels pour la réalisation de crèmes et baumes car elles facilitent la formation et la tenue des émulsions. Ce sont aussi des agents de texture donnant un toucher très doux et une onctuosité exceptionnelle. De plus, de par leur effet filmogène, les cires protègent la peau de la déshydratation. Elles peuvent être employées seules comme épaississant ou en association avec d’autres cires ou/et des huiles végétales (à environ 20 à 30 %) pour apporter un toucher très doux au produit. Pour les crèmes, le dosage ne devra pas excéder 5 % alors que pour les baumes il est possible d’en mettre jusqu’à 10%.   Vous obtiendrez ainsi des crèmes ou baumes de consistance variable (fondante à très cireuse). Il en existe de plusieurs sortes.

La cire de Carnauba

Le carnauba (Copernicia cerifera), est un palmier du Nord-Est du Brésil qui produit une cire appelée cire de carnauba, qui est récoltée sur les feuilles des arbres. Cette cire est souvent mélangée avec de la cire d’abeille pour diverses applications.  On l’utilise, entre autre, dans l’industrie pharmaceutique, et aussi en cosmétique, pour l’élaboration de crèmes, de rouge à lèvres ou de baumes.

Son point de fusion assez élevé confère à la cire de carnauba un grand pouvoir filmogène. Sa texture est très apprécié pour la conception de baumes à lèvres et des crèmes pour peaux fragiles, car elle prévient la déshydratation de la peau. La fonte de cette cire nécessite un bain-marie à haute température (environ 90°C).

La cire de mimosa

Cette cire est extraite des fleurs du mimosa Acacia decurrens. Elle permet d’augmenter la tenue du produit sur la peau et prévient la déshydratation par la formation d’un film protecteur. Son odeur délicieusement miellée, fait de cette cire une matière première de choix pour les amoureux du mimosa ! La fonte de cette cire nécessite un bain-marie de température modérée (environ 70°C).

La cire de riz

La cire de riz est obtenue à partir de l’enveloppe du grain de riz et de son germe qui contiennent des acides gras, et qui en font une matière première au toucher très doux et très riche grâce à son effet filmogène, qui empêche la déshydratation de la peau. La fonte de cette cire nécessite un bain-marie à haute température (environ 90°C).

La cire d’abeille

La cire d’abeille est constituée par les « dépôts » des parois des alvéoles de la ruche. C’est la matière première universelle pour réaliser vos baumes et crèmes cosmétiques naturelles car elle s’incorpore idéalement au karité et aux huiles végétales. Vous pouvez aussi l’utiliser pour réaliser vos bougies parfumées aux huiles essentielles. Par contre, privilégiez une cire d’abeille blanche extra pure, obtenue par filtration car la cire jaune contient des impuretés. La fonte de cette cire nécessite un bain-marie à température modérée (environ 70°C).

Continuez votre lecture, consultez cet article : L’apithérapie, véritable médecine des abeilles.

Retrouvez de nombreuses recettes à base de cires végétales : pour la santé, la santé et le bien être dans mon livre 20 plantes de Provence.

Si vous souhaitez acheter des cires végétales de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

Une réaction au sujet de « Les différentes cires végétales »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.