Les plantes qui favorisent l’équilibre de la thyroïde

Les plantes qui favorisent l’équilibre de la thyroïde

thyroide

Les dysfonctionnements de la thyroïde, s’ils ne sont pas soignés, se transforment rapidement en de sérieux dérèglements sur la santé générale. Diagnostiquée par le médecin à la suite d’analyses médicales, qu’elle soit en hyperactivité, ou à contrario en hypoactivité, elle se soigne très bien sous traitement médicamenteux. Toutefois certaines plantes permettent également d’harmoniser le fonctionnement de la thyroïde.

L’hyperactivité de la thyroïde

On fait face à l’hyperactivité thyroïdienne lorsque cette dernière produit trop d’hormones qu’elle n’en devrait produire. La cause la plus fréquente de ce déséquilibre est due à maladie de Basedow-Graves. Elle provoque un rythme cardiaque élevé, des palpitations, une agitation quasi permanente ; Pour les femmes, un arrêt du cycle menstruel et une perte en densité osseuse (ostéoporose),  un peu de fièvre, la peau froide et moite, une transpiration excessive, et de nombreux autres symptômes.

Les plantes qui soulagent l’hyperactivité de la thyroïde

L’ortie, plante médicinale aux multiples vertus, est reconnue et utilisée par les anciens depuis l’antiquité. Fortement minéralisée et riche en vitamine A, B et C, elle peut être bénéfique pour une hyperthyroïdie grâce à sa forte teneur en iode. L’ortie se consomme de différentes manières, la plus simple étant l’infusion. A noter également la possibilité de consommer ses feuilles en salade.

L’échinacée, plante médicinale originaire d’Amérique du nord, est efficace pour la prévention des infections respiratoires et permet de stimuler le système immunitaire. Elle est également recommandée pour l’équilibre de la thyroïde, notamment en cas d’hyperactivité de la glande. C’est surtout la racine de l’échinacée qui renferme des vertus vraiment efficaces. A utiliser en décoction des racines.

L’aneth (Anethum graveolens) peut également être bénéfique en cas d’hyperactivité (et hypoactivité) de la thyroïde.

La mélisse, a un effet bénéfique sur l’anxiété et l’irritabilité, elle diminue les palpitations cardiaques, et apaise également les trouble dépressif, c’est pourquoi elle est intéressante pour diminuer l’hyperactivité de la thyroïde.

L’hypoactivité de la thyroïde

La glande thyroïdienne est dite hypoactive lorsqu’elle ne produit pas assez d’hormones. Ce type de dysfonctionnement doit également être soigné au plus vite pour éviter des impacts significatifs sur sa santé. La cause la plus rependue de ce dérèglement est la thyroïdite de Hashimoto, une affection qui produit des anticorps dont le rôle est de détruire le tissus thyroïdien. Cela peut également être dû à un excès d’iode dans l’alimentation. Les conséquences sont nombreuses : perte des cheveux, peau très sèche, troubles de la mémoire, crampes, constipation, dépression, prise de poids, et pour les femmes : des règles anormalement abondantes.

Les plantes qui régulent l’hypoactivité de la thyroïde

L’huile d’onagre, est recommandée pour la santé des femmes, elle est efficace pour équilibrer l’hypothyroïdie.

L’huile de coco accélère le métabolisme et stimule la production de l’hormone thyroïdienne.

Les graines de lin : une consommation quotidienne de ces graines mixées, à raison d’une cuillère par jour, permet d’augmenter le taux d’hormone thyroïdienne.

La réglisse stimule le rythme cardiaque, mais aussi la production de cortisol nécessaire au bon fonctionnement de la glande thyroïdienne.

Le gingembre est riche en potassium, en zinc et en magnésium, le gingembre est de ce fait efficace pour stimuler la santé de la thyroïde. Il est d’ailleurs déjà recommandé en cas de maux d’estomac ou de nausées.

Les huiles essentielles de romarin à berbénone, de livrèche, ou de lédon du Groenland quant à elles, permettent d’éliminer les toxines de l’organisme. Il est toutefois recommandé de demander conseil à un spécialiste concernant la prise d’huiles essentielles dans le cas de dysfonctionnement de la glande thyroïdienne.

Note importante

Il est impératif de demander conseil à un médecin avant toute prise de ces plantes de manière régulière, et garder en mémoire qu’elles ne peuvent en aucun cas remplacer un traitement médicamenteux.

Les commentaires sont clos.