L’hydrolat de pin sylvestre

L’hydrolat de pin sylvestre

pin sylvestreLe pin de sylvestre, majestueux conifère de nos paysages montagneux, est aussi appelé « pin d’Écosse » ou « pin du Nord ». De ses aiguilles et ses bourgeons sont extraits l’huile essentielle et l’hydrolat. Ses bourgeons sont aussi utilisés dans la fabrication des macérats huileux et des teintures mères.

Les vertus médicinales du pin sylvestre

Le pin sylvestre a des vertus antiseptiques exceptionnelles pour les voies respiratoires, particulièrement efficaces en cas de bronchite, de sinusite et d’asthme. Le pin sylvestre a également des propriétés toniques et dynamisantes. Stimulant du tonus général, il protège l’organisme et combat les infections. Il aide les personnes fragilisées ou en convalescence à retrouver de l’énergie. Il est également antalgique, efficace contre les rhumatismes. Stimulant de la circulation sanguine, il agit contre la cellulite, les œdèmes et les varices. Diurétique, il favorise l’élimination des toxines. Sur le plan dermatologique, on utilisera de préférence l’hydrolat qui soigne l’acné, les mycoses cutanées et les affections allergiques. D’un point de vue émotionnel, le pin sylvestre apaise les personnes susceptibles et obstinées, en manque de flexibilité ou ne parvenant pas à s’écarter des schémas acquis dans l’enfance. Il facilite l’ouverture d’esprit et apaise les personnes sujettes à l’autodestruction, en état de dépendance ou de dépression. Il favorise aussi la confiance en soi et la concentration.

A l’odeur résineuse et fraîchement citronnée, le pin sylvestre s’utilise aussi bien en diffusion que dans le bain, en inhalation ou en massage.

Mise en garde
L’hydrolat de pin sylvestre pris par voie orale peut s’avérer légèrement laxatif. Ne pas dépasser les doses indiquées. Dans tous les cas, il ne doit pas être pris de manière récurrente ou sur une longue période (pas plus d’une semaine sans avis médical). Pas de prise orale chez les enfants, en cas de grossesse et d’épilepsie.

Masque purifiant contre l’acné et le teint terne du fumeur

2 cuillerées à soupe de rhassoul ou d’argile blanche
3 cuillerées à soupe d’hydrolat de pin sylvestre
1 cuillerée à soupe d’hydrolat de menthe poivrée

Ajouter petit à petit les hydrolats à l’argile tout en remuant, afin d’obtenir une pâte homogène. Etaler le masque sur le visage en couche épaisse, en évitant le contour des yeux. Laisser poser une dizaine de minutes, lorsque le masque commence à se craqueler, rincer abondamment à l’eau. Terminer le soin en appliquant de l’hydrolat de pin sylvestre pur à l’aide d’un coton. Il n’est pas nécessaire de rincer après l’application d’un hydrolat.

Lotion nettoyante
Dans un flacon vaporisateur, mélanger à part égale (plus ou moins) :
Hydrolat de pin sylvestre
Hydrolat d’immortelle
Hydrolat de lavande
Hydrolat de romarin

Vaporiser cette lotion directement sur la peau ou à l’aide d’un coton. Il n’est pas nécessaire de rincer.

Toux, bronchite, rhume, asthme

Inhalation
Dans un bol d’eau frémissante, ajouter 1 cuillerée à soupe d’hydrolat de pin sylvestre une cuillerée à café d’hydrolat d’eucalyptus. Placer le visage au-dessus du bol et inhaler la vapeur d’eau dégagée pendant une dizaine de minutes en recouvrant préalablement la tête d’une serviette-éponge. Répéter l’opération deux ou trois fois par jour si nécessaire.

Continuez votre lecture, consultez le chapitre Les hydrolats aromatiques, et retrouvez de nombreuses autres recettes à base de pin sylvestre (hydrolat et huile essentielle) dans mon livre Plantes de montagne.

Si vous souhaitez acheter des eaux florales, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

plantes de montagne

 

Les commentaires sont clos.