Macérat de millepertuis : recette

Macérat de millepertuis : recette

macerat de millepertuis-600 x 480Description botanique du millepertuis

Sont répertoriées plus de quatre cent espèces de millepertuis un peu partout dans le monde. Mais seule la variété «Hypericum perforatum» s’utilise en médecine, dans la pharmacopée sous forme de médicaments, mais également en aromathérapie sous forme d’huile essentielle de millepertuis ou huile macérée, et en phytothérapie sous forme de tisane ou décoction.

Il faut savoir que les autres espèces de millepertuis, comme le millepertuis d’ornement que l’on trouve beaucoup dans les jardins, n’ont aucunes vertus médicinales. Le millepertuis «Hypericum perforatum» pousse à l’état sauvage dans les champs en friche, ou le long des chemins, et voies de chemin de fer. Le millepertuis fleurit au mois de juin, habituellement pour la Saint-Jean. C’est d’ailleurs au tout début de la floraison que la récolte des fleurs est préconisée.

Les vertus médicinales du millepertuis

Le millepertuis soulage les troubles émotionnels : l’anxiété et la nervosité, les insomnies et les états dépressifs.  Cette plante apaise également les troubles de la ménopause comme la transpiration excessive et les bouffées de chaleur, il régule la douleur lors des règles douloureuses. Sur le plan dermatologique, le millepertuis apaise les irritations de la peau comme les démangeaisons, affections allergiques, la couperose, les coups de soleil, mais aussi les petites coupures. Puissant antalgique, elle s’emploie également pour soulager les douleurs rhumatismales, articulaires et musculaires. Elle est aussi employée pour diminuer les inflammations provoquées par rhumatismes.

Recette de macérat de millepertius

Remplir un bocal  de fleurs, préalablement stérilisé. Tasser un peu les fleurs, et ajouter de l’huile jusqu’à recouvrir les fleurs (huile d’olive, de tournesol, de macadamia, ou une autre huile végétale). Fermer le bocal hermétiquement, et le placer si possible au soleil du matin. Laissez macérer 3 ou 4 semaines, en remuant chaque jour, puis filtrer dans un tissus mousseline, en pressant bien la mousseline, afin de récupérer le maximum de l’huile macérée.

Pour un meilleur résultat, renouveler l’opération : replacer des fleurs fraîches dans le bocal, remettre l’huile précédemment pressée, rajouter un peu d’huile fraîche si nécessaire, et laisser à nouveau macérer 3 ou 4 semaines. Remuer chaque jour, et filtrer à nouveau. Le macérat est prêt pour son utilisation. On peut l’utiliser telle quelle, sous forme d’huile de massage, ou y rajouter des huiles essentielles, selon l’effet désiré.

Les précautions d’emploi

Consulter ici les précautions d’emploi du millepertuis.

Les huiles essentielles à ajouter selon les maux

L’huile essentielle d’helichryse italienne, contre les hématomes et les contusions.

L’huile essentielle de marjolaine, anti-dépresseur, agit aussi contre la douleur

L’huile essentielle de laurier noble, antalgique contre les douleurs d’arthrite et rhumatismales.

Acheter des huiles végétales ?

Consultez ma page Acheter des huiles essentielles.

Lire aussi…

En vidéo : Recette de macérat huileux, le Guide de fabrication des macérats

 

 

Les commentaires sont clos.