Catégorie : Nutrition, beauté et santé

Dans ce chapitre de nombreux articles sur l’alimentation, les aliments qui ont le pouvoir de préserver la santé de l’être humain, ou quoi manger selon les maux du quotidien.

le RAM – Régime alimentaire méditerranée et ses bienfaits sur la santé

le RAM – Régime alimentaire méditerranée et ses bienfaits sur la santé

RAM régime alimentaire méditerranéen

Le RAM en quelques mots

Le RAM (Régime Alimentaire Méditerranée ou régime Crétois) est né d’une études faite dans les années 50 autour l’alimentation et de l’espérance de vie des populations méditerranéennes, notamment autour des îles grecques, de la Crète et de Corfou. Des régions où la culture de l’olivier est omniprésente, l’huile d’olive étant très largement intégrée dans leur alimentation. Cette étude a démontré que, malgré leur forte consommation de graisse (l’huile d’olive) et l’état quelque peu rudimentaire de leur système de santé, les populations avaient une espérance de vie bien plus élevée et un taux de maladies cardiaques bien plus faible que n’importe où ailleurs en Europe. D’autres études ont prouvé par la suite que le régime alimentaire Crétois, adopté par des personnes ayant subi un infarctus, ont pu réduire les risques de récidive à 75 %. Il est à noter également que les Crétois ne consomment pratiquement pas de produits transformés et industriels ! Depuis, les études ne cessent de continuer à prouver les bienfaits de ce régime particulièrement recommandé pour prévenir des maladies métaboliques, mais aussi du cancer et d’améliorer la santé générale et l’espérance de vie. Il combine non seulement une alimentation saine, équilibrée et modérée, mais aussi une hygiène de vie au quotidien.

Les point essentiels de l’alimentation du RAM

En tout premier lieu, l’apport calorique journalier doit être contrôlé et modéré en fonction des besoins organiques de chaque personne, en moyenne entre 1800 et 2500 calories/jour. Le RAM introduit dans l’alimentation des produits céréaliers complets, fruits et légumes, épices et aromates, ail et oignon en abondance. Dans l’alimentation quotidienne le RAM conseille la consommation journalière de noix, graines et légumineuses, mais aussi de yaourts et de fromages de chèvre (le lait de vache est à éviter). Les poissons, les œufs et le poulet s’invitent également dans ce régime, mais plus modérément, à raison de une ou deux fois par semaine. Bien sûr, l’huile d’olive est omniprésente comme corps gras, en cuisson ou en assaisonnement. Un ou deux verres de vin rouge quotidiennement s’invitent également dans l’assiette du RAM. Les aliments sucrés sont autorisés, mais très modérément. La viande rouge, elle aussi, doit être consommée de manière très limitée, pas plus de trois fois par mois.

Pourquoi le RAM fonctionne t-il ?

Le RAM fonctionne grâce à plusieurs critères, dont une alimentation spécifique. L’huile d’olive, qui en fait partie intégrante, et qui contient un faible taux d’acides gras saturés, y est pour beaucoup, mais pas seulement. Nous avons vu plus haut quels sont les points essentiels de l’alimentation du RAM. A noter qu’une diète riche en acides gras mono-insaturés (les oméga 9 contenus entre autres dans l’huile d’olive), et en acides gras oméga 3 mais en quantité modérée, favorisent la réduction du taux de cholestérol, mais surtout le taux de mauvais cholestérol (LDL), tout en augmentant le taux de bon cholestérol (HDL). Mais l’huile d’olive n’est pas la seule ingrédient responsable de son bon fonctionnement. Dans le RAM, il est préconisé également de réduire significativement les aliments à index glycémique élevé, et les graisses industrielles. Le RAM a pour objectif de réduire la densité calorique tout en favorisant la densité nutritionnelle. En clair, le RAM a pour objectif de réduire la charge glycémique des repas, et donc de réduire les risques de maladies métaboliques citées plus haut. Parallèlement au RAM, certaines plantes et compléments alimentaires peuvent intervenir de manière favorable et complémentaires.

RAM

Les principales plantes utilisées dans le RAM

Les principales plantes utilisées dans le RAM sont tout d’abord l’olivier, avec l’huile d’olive et également l’avocat, principales source de lipides. Comme plantes présentes dans le RAM, on peut citer aussi l’ail et l’oignon présents à volonté ainsi que les fruits et légumes, le radis noir, les plantes aromatiques fraîches (persil, menthe, ciboulette, coriandre, basilic, etc.) ou sèches, et les épices (cumin, curcuma, clous de girofle, cannelle, gingembre, etc.) pour aromatiser les plats.

Aller plus loin

Retrouvez aussi mon livre « 20 plantes de Provence » – Huiles essentielles, tisanes et hydrolats, tout pour se soigner au quotidien. Lire aussi cet article : 5 antibiotiques naturels.

Tout savoir sur la châtaigne et le marron

Tout savoir sur la châtaigne et le marron

La châtaigne est différente du marron de par son enveloppe, mais pas seulement, ce sont deux fruits d’une espèce d’arbre très différente. Mais marrons ou châtaignes possèdent de nombreuses vertus pour la santé. On vous explique tout ça.

Fruit du châtaigner sauvage, la châtaigne est un fruit cloisonné par plusieurs peaux, et protégé par une enveloppe piquante : la bogue. Fort appréciée en cuisine pour accompagner certains plats, ou en guise de dessert, la châtaigne est caractérisée par une saveur douce et raffinée. De plus, Riche en vitamines et en minéraux, elle dispose des principes actifs excellents pour la santé.

châtaigne

Les bienfaits de la châtaigne

La châtaigne est beaucoup plus riche en glucide que les autres fruits oléagineux (ou fruits à coque), comme l’amande, la noisette, et la noix. Les glucides présents dans ce fruit sont constitués pour les 2/3 d’amidon, et 1/3 de saccharose ce qui lui donne ce petit goût légèrement sucré. Selon certaines études, l’amidon présent dans la châtaigne présente des bienfaits sur la santé intestinale, tout en réduisant le taux d’acides biliaires. La châtaigne est intéressante, notamment pour les personnes souffrant de la maladie cœliaque (intolérance au gluten). Résistant dans l’organisme, cet amidon participe à la prévention d’autres maladies, comme le diabète, le cancer du côlon et les maladies cardiovasculaires. De plus, elle contient d’autres nutriments importants comme le manganèse et le cuivre. La châtaigne est donc également une source d’enzymes facilitant les processus métaboliques. Elle permet également la formation du collagène et de l’hémoglobine tout en protégeant le corps des radicaux libres. Contenant aussi du phosphore, la châtaigne participe à la bonne santé des os et des dents. Elle favorise aussi la croissance des tissus tout en maintenant le taux de pH sanguin. Il s’agit également d’un fruit riche en fer. Il occupe ainsi une place importante dans la régénération de nouvelles cellules et d’hormones. Le Folate, élément responsable de la fabrication des cellules du corps, notamment des globules rouges est également présent dans la châtaigne, ainsi que d’autres nutriments importants, dont les vitamines B1, B2, B6 et C.

Cerner la différence entre les châtaignes et les marrons

On a tendance à les confondre, mais les châtaignes et les marrons sont deux fruits appartenant à deux espèces très différents. La châtaigne est le fruit du châtaigner sauvage (Castanea sativa), tandis que le marron est la graine du marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum), qui malgré son appellation n’est pas du tout originaire d’Inde mais de Grèce, introduit en France au XVIIè siècle.

La fleur du châtaigner donne naissance à un fruit (une graine), lui aussi recouvert d’une bogue à piquants. Le marron, contrairement à la châtaigne, est tout rond et plus gros. Le marron de cette espèce est un fruit toxique non comestible.

Il existe aussi une autre variété de marronnier qui pour sa part est issue de l’initiative de l’homme à transformer la version sauvage du châtaignier. Tout comme la châtaigne, il peut être utilisé comme ingrédient en cuisine, dans les plats ou les desserts (la fameuse dinde aux marrons, marrons chauds ou glacés, crème aux marrons…). Le marron cultivé possède également de nombreux bienfaits pour la santé de l’organisme.

Le poivre noir et ses bienfaits pour la santé

Le poivre noir et ses bienfaits pour la santé

Le poivre noir frais pour la santé

Condiment très apprécié en cuisine pour rehausser le goût des plats de sa saveur piquante et relevée, le poivre noir possède de nombreuses vertus. En voici quelques unes qui devraient motiver plus d’un à adopter au quotidien cette épice possède un puissant alcaloïdes : la pipérine. Ses vertus et bienfaits.

poivre noir frais

Le poivre noir est un puissant antioxydant

Comme le curcuma, le poivre noir renferme plusieurs antioxydants puissants, et s’avère efficace pour combattre les radicaux libres et faire baisser le stress oxydatif, considéré en partie responsable de certains cancers.

Le poivre noir améliore la digestion

Le poivre noir, de par la pipérine qu’il contient, stimule la sécrétion des sucs pancréatique, biliaire et gastrique, et agit ainsi sur l’absorption des nutriments par le système digestif. De plus, le poivre noir s’avère particulièrement efficace pour l’absorption des vitamines du groupe B et également du bêta-carotène. Toutefois, cette épice est déconseillée aux personnes souffrant d’irritation de muqueuses digestives.

Le poivre noir est antiseptique

Des recherches en laboratoire ont mis en évidence les vertus bactéricides du poivre noir. Il serait également anti-inflammatoire et stimulerait la mémoire. L’efficacité du poivre noir contre les bactéries Klebsiella pneumoniae, micrococcus roseus, pseudomonas aeruginosa et Staphylococcus aureus est également prouvée.

Le poivre noir, une aide-minceur

Le poivre noir a également la capacité de favoriser la perte de surplus graisseux. Effectivement, cette épice noire à la saveur piquante aurait une action inhibitrice sur les cellules qui emmagasinent les lipide, en favorisant la production de chaleur par l’organisme, et ainsi de brûler les calories.

Le poivre noir, ses autres vertus méconnues

Le poivre noir aurait des effets apaisants sur le vitiligo (dépigmentation de la peau) lorsqu’il est utilisé en application externe. D’autre part, grâce à sa capacité à dilater les vaisseaux sanguins des organes sexuels, le poivre noir serait un aphrodisiaque plutôt intéressant. De par son action pour renforcer le système immunitaire, cette épice permettrait également de prévenir certains cancers. A noter qu’elle agit efficacement contre les troubles anxieux et dépressifs.

Aller plus loin ?

Voir aussi les vertus intéressantes de l’huile essentielle de poivre noir.

Le kéfir de fruit, qu’est-ce donc ?

Le kéfir de fruit, qu’est-ce donc ?

Qu’est ce que le kéfir de fruit ?

Le kéfir de fruit est une boisson qui s’obtient à partir de “graines de kéfir”, issues de la fermentation de jus de fruits renfermant du sucre. La boisson est caractérisée par son aspect légèrement gazeux, avec un faible taux d’alcool (1 % environ), ce taux pouvant varier en fonction de la durée de fermentation. Le kéfir est considérés comme un probiotique naturel, fortement utilisé dans le domaine diététique notamment pour protéger le flore intestinale.

 

Un peu d’histoire

L’histoire de cette boisson mythique remonte à la haute Antiquité. A cette époque, les immigrants emportaient avec eux du lait de divers animaux, notamment de la chèvre, du renne, des bovins, des chameaux et des brebis ; à l’aide des sacs de peau. C’était dans ces sacs que le lait subissait à une fermentation pour donner lieu à un breuvage épais, dont le goût reste unique.

Une boisson renfermant des bactéries et des levures utiles

Les grains de kéfir sont comme un amas de micro-organismes qui s’unissent entre elles. Le kéfir de fruits renferme de nombreuses bactéries et levures bénéfiques pour la santé.

Les vertus du kéfir de fruit

Le kéfir de fruit est connu surtout par ses vertus diététiques. La boisson est excellente pour la santé de la flore et du transit intestinal. La consommation du kéfir permet d’améliorer la santé digestive ainsi que la tolérance au lactose. Classé probiotique, il fournit également les bactéries et levures pour la bonne digestion et la bonne santé de l’organisme en général. Mais la boisson contient aussi une grande quantité des protéines complètes, des minéraux et des vitamines. Elle renforce le système immunitaire, ce qui permet à l’organisme de combattre efficacement de nombreuses formes et sortes de maladies, notamment certaines tumeurs.

Recette du kéfir de fruit

Pour bien préparer un kéfir de fruit :

Dans un pot en verre à orifice large,rempli d’un litre d’eau, ajouter :

  • 3 cuillerées à soupe de graines de kéfir,
  • 3 cuillerées à soupe de sucre roux,
  • 3 figues sèches, ou/et 3 pruneaux, ou/et 3 abricots secs, et deux tranches fines de citron.
  • Optionnellement : des feuilles de menthe, des herbes aromatiques, des baies rouges, etc.

Bien mélanger le tout, ne pas fermer le bocal, mais poser une gaze sur le dessus, pour éviter les poussières et les insectes. Laisser le mélange fermenter pendant 12 à 24 heures. Lorsque les figues remontent à la surface, la boisson est prête à être filtrée. Retirer les fruits, filtrer les graines de kéfir, et mettre le jus en bouteilles. Ajouter le jus des citrons pressé. Enfin, ajouter, selon les goûts, une pincée de gingembre, et un bâton de cannelle dans la bouteille.

Conservation des graines de kéfir

Il est possible de conserver les graines de kéfir sans faire de boisson, mais pas plus de 15 jours. Après les avoir rincées, mettre les graines de kéfir dans un bocal contenant de l’eau et du sucre. Les placer au réfrigérateur, et penser à les rincer chaque jour, en changeant l’eau et en ajoutant du sucre. A noter que les graines de kéfir se multiplient rapidement. En cas de surplus, il convient d’en faire profiter d’autres personnes ou amis. Pour ce faire, les faire sécher sur un linge propre, un papier absorbant ou un papier de cuisson (dans le cas d’un envoi par voie postale). A noter que les grains collent tant qu’ils ne sont pas complètement séchés. Sinon, on peut également les distribuer dans des flacon d’eau sucrée. Il existe aussi une “chaîne du kéfir” sur le site de Rebelle-santé.

5 baies qui donnent la pêche

5 baies qui donnent la pêche

Tout le monde le sait, la sédentarité est un ennemi pour notre santé, elle devient de plus en plus fréquente, et pas seulement chez des personnes âgées.

les baies pour la santé

Ce mode de vie concerne aujourd’hui de nombreuses personnes actives, mais physiquement inactives, car assises au bureau devant l’écran pendant de longues journées. L’alimentation a son importance pour palier à ce nouveau mode de vie, phénomène de notre temps. A noter que la sédentarité concerne aujourd’hui 60 à 85% de la population mondiale. C’est beaucoup, et le système de santé s’affaiblit.

Alors, comment faire pour palier à ce problème ?

Bien sûr, bouger, et le plus possible ! Favoriser les escalier plutôt que l’ascenseur, s’obliger à faire au moins vingt minutes de marche par jour, et au mieux beaucoup plus. Oublier autant que possible la voiture pour aller faire trois courses ou aller chercher les enfants. Encore mieux que marcher, si cela est possible : faire du sport, même tout doucement. Il existe de nombreuses disciplines douces comme le yoga, la gymnastique douce en piscine, ou encore le stretching. Bouger, bouger, bouger au maximum !

L’alimentation coup de fouet : les baies

L’alimentation, et notamment certaines baies, jouent un rôle important dans la tonicité générale de l’organisme. Mais bien sûr, en amont, tout comme le sport, il est primordial de suivre quelque gestes de bon sens et de bien s’alimenter. Lire aussi : Comment éliminer la graisse du ventre.

Par ailleurs, les fruits rouges et les baies sont de vrais boosters pour l’organisme !

La myrtille

La myrtille est une baie de couleur bleu-violacé caractérisée par une saveur douce et sucrée. Depuis plusieurs années, beaucoup de scientifiques se sont intéressés à la myrtille et ont abouti à la conclusion que c’est un fruit bénéfique pour notre système cardiovasculaire. Antioxydant extrêmement puissant, cette baie permet de réduire le risque de cancer et aide à combattre les maladies du cœur. De plus, elle agit efficacement sur les maladies dégénératives. Des études ont aussi permis de confirmer les bienfaits de la myrtille sur la pression sanguine.

myrtilles

Le vigne rouge

Cultivée pour ses grappes juteuses, la vigne rouge est riche en substances actives antioxydantes. L’extrait de ses feuilles, présentant de la quercétine et des dérivés, a un effet bénéfique pour les personnes souffrant d’insuffisance veineuse chronique. Grâce aux oligo-proanthocyanidines présents dans ses pépins, ce type de raisin a également la capacité de soulager les problèmes de circulation sanguine comme les varices. Et parce que la peau du raisin rouge présente du resvératrol, un polyphénol, il va sans dire que sa consommation permet d’améliorer la santé cardiovasculaire. Enfin, des scientifiques ont également pu conclure à la suite d’une étude spécifique que la vigne rouge rend la paroi des veines plus résistante, donc efficace pour réduire l’hypertension masculine.

Le cassis

Baie souvent de couleur noire à la peau lisse, formant des grappes et fortement aromatique, le cassis dépasse largement l’orange pour ce qui est de sa teneur en vitamine C. Vous l’aurez compris, il est un des plus puissant s antioxydants. Vasodilatateur et hypotenseur, cette baie est elle aussi intéressante pour la circulation sanguine. Elle détend la paroi des vaisseaux sanguins, permettant ainsi à optimiser le débit sanguin. Plusieurs études ont permis de démontrer son efficacité sur la circulation sanguine, notamment sur les vaisseaux dans les extrémités du corps. On peut aussi le consommer sous forme de macérat de bourgeons de cassis, et sous forme d’huile végétale de pépins de cassis.

Le goji

Une des baies les plus riches en antioxydants : le goji. La consommation de cette baie protège les artères et prolongerait la durée de vie. Lire ici : Le goji, baie protectrice pour la santé.

Red dried goji berries in wooden spoon

Les graines de chia : super-aliment pour notre santé ?

Les graines de chia : super-aliment pour notre santé ?

Riches en nutriment, les graines de chia sont de plus en plus proposées dans les boutiques bio. Pourtant, peu d’entre nous sont au courant des vertus de cet aliment miracle pour notre santé et qui, autrefois, fut une nourriture pour les guerriers aztèques.

 

Les bienfaits des graines de chia - 600 x 480L’histoire des graines de chia

Originaire du Mexique, la graine de chia est une plante herbacée annuelle de la famille des lamiacées. Son utilisation par les humains comme nourriture remonte à environ 3500 ans avant J.C. En plus de son utilisation comme aliment chez les anciens peuples du Mexique, ces graines furent également employées comme offrandes aux dieux aztèques, et servirent aussi à des fins médicinales. La décision en 1990 d’une grande firme américaine de cultiver le Salba, une variété du chia, a relancé l’intérêt des connaisseurs pour les graines de chia.

Les apports nutritionnels des graines de chia

Les graines de chia sont une excellente source de phosphore, de calcium, de manganèse, de zinc, de fer et de fibres. Pauvres en gluten, elles sont également riches en glycosides de flavonols, en flavonols et en acides chlorogéniques. A noter aussi un taux intéressant d’oméga 3 dans les graines de chia de l’ordre de 16% à 20%. Elles contiennent également un taux apprécié d’oméga 6 de type gamma-linoléique, de 5% à 8%. C’est au niveau des fibres alimentaires que les graines de chia présentent un intérêt particulier puisqu’elles en renferment deux types différents, dont des fibres insolubles (hémicelluloses, lignine et cellulose) et solubles (mucilages, gomme, etc.). Et si les fibres solubles participent au ralentissement du glucose dans le sang et permettent aussi d’abaisser le taux de cholestérol. Les fibres insolubles favorisent le transit intestinal, et sont donc efficaces en cas de constipation.
Ainsi, pour se donner une idée, 100 grammes de chia renferment 714 mg de calcium, 16.4 mg de fer, 41.8 mg de glucides, 32.8 g de lipides et 20 .7 g de protéine.

Qui peut consommer les graines de chia ?

Disposant de propriétés nutritionnelles intéressantes, les graines de chia sont un aliment formidable pour notre santé. On peut les privilégier en cas de constipation car elles sont riches en fibres. Grâce à ses bons acides gras, elles permettent également d’entretenir la santé du système cardio-vasculaire. Et parce que riches en protéines et en acides aminés, les graines de chia feront également le bonheur des végétaliens et végétariens.

Comment consommer les graines de chia ?

Disponibles dans les magasins bio, les graines de chia peuvent être de couleur grise, noire et/ou beige. Parce que ressemblant à de minuscules noix, on peut tout simplement les croquer nature. A noter qu’elles ont peu de goût, et s’intègrent facilement dans l’alimentation. A utiliser dans une salade, dans de la soupe ou même dans un yaourt. Enfin, il est à rappeler que comme les graines de chia présente un potentiel allergène, la prudence est de rigueur pour les personnes allergiques à d’autres graines, de type sésame par exemple.

Lire aussi…

De nombreux autres articles dans le chapitre Nutrition et santé

Les gestes de bon sens pour préserver sa vue

Les gestes de bon sens pour préserver sa vue

Nous savons tous à quel point notre vue est importante, un des principaux piliers de notre corps, dont notre vie entière dépend, ne serait-ce que pour accomplir nos tâches quotidiennes. Il vaut mieux prévenir que guérir ! Conseils pour entretenir la santé de nos yeux au quotidien.

yeux-bleus1

Les gestes de bon sens

pour préserver notre vue le plus longtemps possible, il est important de s’imposer des limites quant à certaines habitudes et en adopter de bonnes, à savoir :
La cigarette : Il est primordial d’essayer d’arrêter sa consommation car la fumée nuit aux yeux.
Le sucre : Modérer la consommation de sucreries. En plus du diabète et de l’obésité, le sucre cause également des troubles de la vue.
La télévision et l’ordinateur : Même s’il est, pour bon nombre d’entre nous, impossible de réduire le temps de passé devant l’ordinateur ; travail oblige, il est important d’essayer de réduire le temps que nous passons devant la télévision.

– L’alimentation : On peut aussi adopter une alimentation favorable pour la vue. Les aliments qui contiennent du carotène et des pigments contribuent à l’entretien de la vue (chou vert, brocolis, maïs, persil, épinards, carottes, tomates, poivron rouge, mangue, papaye…). Il faut aussi privilégier les aliments riches en oméga-3 comme les poissons gras, les crustacés et le saumon, tout comme la mâche, l’huile de colza ou de lin. Nos yeux ont également besoin d’aliments riches en zinc comme les huîtres, les œufs, les noix de cajou, les lentilles, les céréales complètes.

L’entretien au quotidien

Il est important de consulter un ophtalmologue régulièrement, surtout à partir du moment où nous sentons que notre vue commence à baisser. Attendre ne fait qu’aggraver la situation et certaines maladies de l’oeil peuvent être irréversibles (cataracte, dégénérescence liée à l’âge, glaucome chronique…). L’idéal est de faire contrôler régulièrement la vue et la tension artérielle de l’œil car si elle est trop élevée, elle peut endommager les capillaires qui nourrissent les cellules de nos yeux.

Aller plus loin…

Lire aussi le chapitre Nutrition, santé et beauté, et cet article : Objectif tonus, l’alimentation anti-fatigue.

Les bienfaits de l’avocat

Les bienfaits de l’avocat

L’avocat est un fruit aux vertus insoupçonnées. Contenant pas moins de 20 minéraux et vitamines différents, ce fruit est également riche en bonnes graisses et en glucides. Alors, comment peut-on vraiment apprécier l’avocat pour tirer avantages de ses bienfaits ?

bienfaits de l'avocat

L’avocat, un peu de botanique…

C’est un fruit de l’avocatier originaire du Mexique, qui appartient à la famille des Lauraceae. C’est au 18ème siècle que ce fruit a été importé du Mexique sous l’appellation « ahuacati », terme signifiant « testicule » par analogie à la forme de cet organe mâle. Il y a 8.000 ans de cela, l’avocat fut déjà très apprécié des Mésoamériendiens. A noter qu’il existe plusieurs variétés d’avocats dont les plus grosses peuvent atteindre jusqu’à 1 kg, mais les variétés ayant la taille d’un gros citron restent les plus couramment commercialisées. L’avocat Fuerte et l’avocat Hass sont les 2 variétés les plus fréquentes en Europe. Le premier, à la peau verte et fine, à la forme allongée en forme de poire, tandis que le second a la peau épaisse et rugueuse. L’avocat nabal, originaire d’Israël, l’avocat Ettinger originaire d’Afrique du sud et l’avocat Lula originaire des Antilles sont aussi parmi les variétés les plus populaires.

Autour des bienfaits de l’avocat

Pour commencer, l’avocat est un formidable allié minceur. En effet, l’avocat est très riche et rassasie rapidement, puisque 77% de ses calories proviennent de ses graisses. Les personnes qui ont tendance à trop manger peuvent donc choisir l’avocat pour contrôler leur appétit. Mais comme ce fruit est aussi riche en fibre, il favorise par ailleurs le transit intestinal et soulage l’intestin.
L’avocat est également riche en vitamines et en minéraux. Il en contient une bonne vingtaine, dont la vitamine K pour favoriser la solidité des os ; la vitamine C pour neutraliser les radicaux libres et pour renforcer le système immunitaire ; la vitamine B6 pour améliorer les fonctions nerveuses et la synthèse des globules rouges : la vitamine E pour protéger les tissus contre les radicaux libres mais aussi pour protéger le cœur. L’avocat renferme également du potassium, encore plus que la banane. La lutéine, nécessaire pour protéger la peau et les yeux est aussi présente en quantité non négligeable dans l’avocat. En plus du cuivre, du fer, du zinc, du manganèse et du phosphore, l’avocat est aussi riche en vitamine A, B1, B2, B3 et B5.
Dans le domaine médical, des chercheurs confirment que l’avocat protège le cœur en contrôlant le cholestérol. Ce fruit pourrait également être une barrière au cancer, en particulier le cancer de la prostate. Enfin, l’avocat pourrait également soulager l’arthrite.

L’avocat pour le beauté

Enfin pour le domaine de la beauté, il ne faut pas oublier que la vitamine E contenue dans ce fuit est un aliment antioxydant. Il permet donc de stimuler le système lymphatique et veineux, et de ce fait intéressant pour éliminer la cellulite. On peut également l’utiliser en masque de beauté, comme cette recette de masque hydratant à l’avocat.

Masque avocat 600 x 480

Aller plus lois ?

Les vertus de l’huile végétale d’avocat.

Les potentiels dangers du pamplemousse

Les potentiels dangers du pamplemousse

dangers du pamplemousse

A la question : le pamplemousse présente-t-il des dangers ? La réponse est oui.

Fruit sain et connu par ses nombreux bienfaits pour la santé, il faut savoir que le pamplemousse peut présenter des interactions avec certains médicaments. Voilà pourquoi il est nécessaire de mettent en garde les adeptes de cet agrume, pourtant riche de nombreuses vertus.

Les conséquences de la prise de pamplemousse pour la santé

En interaction avec certains produits médicamenteux, la prise de pamplemousse présente des risques majeurs. A noter qu’un verre de jus de pamplemousse multiplie jusqu’à 20 fois les effets secondaires de certains d’entre eux. Ainsi, ses effets négatifs pourraient être fatals.

Le pamplemousee empêche la métabolisation de certains médicaments

Le médicament avalé agit directement dans le sang, c’est alors que les enzymes responsables de la digestion se mettront en œuvre pour assurer la transformation des substances nécessaires à nos cellules. C’est ici que le pamplemousse interagit avec ses effets négatifs, sachant qu’il renferme des agents toxiques photosensibles : les « furanocoumarines », le pamplemousse empêche alors l’action de l’enzyme CYP3A4. Il est à noter que cet enzyme joue un rôle important dans l’assimilation et l’efficacité des médicaments, surtout dans le  traitement des maladies comme l’hypertension, le cancer, les problèmes cardiovasculaires et les infections. Par ailleurs, le pamplemousse contrecarre l’action des médicaments immunodépresseurs, analgésiques et tranquillisants.

Que se passe t-il si le pamplemousse est consommé en même temps que ces médicaments ?

Ingérés en même temps que le pamplemousse, ces médicaments ne sont pas métabolisés comme il le faudrait, l’enzyme étant bloqué. Le fruit donne ainsi, lieu à l’overdose, ce qui peut entraîner des effets graves, comme un blocage des reins, une destruction de la moelle osseuse, des saignements gastro-intestinaux, et même l’arrêt de la respiration, voire la mort subite, et notamment chez les individus ayant un faible système immunitaire.  Selon David Bailey, pharmacologue canadien, la prise d’un comprimé avec un verre de jus de pamplemousse revient à prendre en même temps une vingtaine de comprimés avec un verre d’eau.

De nombreux médicaments sont concernés ?

L’enzyme CYP3A4 est responsable de la métabolisation de plusieurs types de médicaments. Si la liste des médicaments concernés a été limitée à 17 produits en 2008, elle en affiche 85 aujourd’hui. Le risque lié à la consommation de ce fruit devient donc de plus en plus élevé, ce qui doit incite les professionnels de santé à veiller à ce que les médicaments soient pris sans pamplemousse.

Dans quel cas faut-il arrêter de consommer du pamplemousse ?

Le fait que le pamplemousse présente des interactions avec certains médicaments ne signifie pas qu’il faut arrêter définitivement de le consommer. Ses effets bénéfiques restent effectifs chez les individus qui ne prennent aucun médicament.

Lire aussi…

Les vertus de l’extrait de pépins de pamplemousse

L’extrait de pépins de pamplemousse pour les affections de la peau

Objectif tonus : l’alimentation anti-fatigue

Objectif tonus : l’alimentation anti-fatigue

Manque de vitalité ou envie de booster votre tonus au quotidien ? Des aliments et plantes peuvent vous aider à retrouver la force grâce à leurs propriétés hyper tonifiantes.

Les épinards

epinard

Plante dioïque appartenant à la famille des chenopodiaceae, l’épinard présente une forte teneur en nitrates. En contact avec les bactéries de la bouche, les sels des ions nitrate se transforment en nitrites. Ces derniers participent à la fluidification du sang et à la vasodilatation, permettant ainsi une amélioration de l’afflux sanguin dans certaines parties du cerveau. Les épinards, loin d’être aussi riches en fer comme le prétend la légende de Popeye, contiennent aussi du potassium et du magnésium. Le potassium permet de prévenir l’ostéoporose car il contribue à la diminution du calcium via l’excrétion urinaire. Il participe également à la contraction musculaire. Le magnésium, présent dans les épinards, quant à lui favorise la production d’adénosine triphosphate. Il s’agit d’un oligo-élément permettant la transformation en énergie des aliments. A noter que la carence en magnésium est un réel danger pour le corps. Il peut entraîner de nombreux troubles notamment l’insomnie, la fatigue et la nervosité. A titre d’information, une tasse d’épinards cuits fournit déjà 157 mg de magnésium.

Le guarana

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il s’agit d’un fruit, issu d’un arbuste à croissance rapide, trouvant son origine au Brésil dans plusieurs pays de l’Amazonie. Depuis longtemps, les indiens d’Amérique du sud utilisent le guarana pour combattre la fatigue et afin de mieux supporter la faim. Parce que présentant parmi ses composants de la caféine, il est communément admis que le guarana peut soulager la fatigue. Ce qui fait qu’en plus de sa capacité à augmenter la tension artérielle, il stimule le système nerveux central. D’ailleurs, la caféine est la principale substance active dans ce fruit. Les graines de guarana contiennent 2 à 5 fois plus de caféine que les grains de café.

La spiruline

spiruline-paillettes

Connue pour être l’une des premières traces de vie sur cette planète, la spiruline se révèle être un antioxydant puissant. Des études ont permis de révéler la présence, à taux très intéressant, de nutriments, oligo-éléments et de vitamines dans cette algue. Sont à noter parmi les composants antioxydants dans la spiruline la super oxyde dismutase, sa principale enzyme, et le sélénium et le manganèse. La présence de ces nombreux antioxydants permet d’expliquer les effets bénéfiques de la spiruline pour lutter contre la fatigue. A retenir également la présence d’autres composants intéressants dans la spiruline – dont la vitamine B12, le fer et les protéines – permettant de mieux récupérer après un effort. Il est important de signaler que la spiruline est certainement l’aliment le plus riche en protéines, éléments essentiels à la fabrication des muscles. Enfin, à ne pas oublier la présence de calcium et de magnésium dans la spiruline. Ces 2 éléments favorisent le fonctionnement musculaire.

Le café

grain-de-cafe

L’effet bénéfique du café sur la fatigue est connu depuis longtemps, ceci dit, pour obtenir le résultat escompté, il faut en consommer avec modération. Attention aussi à ne pas privilégier cette boisson lorsque vous rencontrez des problèmes de sommeil à cause de sa forte teneur en caféine.

Mais aussi…

Le camu-camu, star de l’anti-fatigue

La gelée royale

L’huile essentielle de ravintsara

Lire aussi…

Les aliments bons pour la santé.

Recettes de smoothies curatifs.