3 recettes à l’ail des ours

3 recettes à l’ail des ours

L’ail des ours est une plante sauvage annuelle dite invasive, elle remplit de ses feuilles odorantes les forêts humides dès l’arrivée du printemps. Pour les novices, nous vous indiquons ici comment le reconnaître et le cueillir. Voici trois recettes rapides et délicieuses à base d’ail des ours.

L’ail des ours

Comment reconnaître et cueillir l’ail des ours ?

L’ail des ours est facilement reconnaissable rien qu’à l’odeur qu’il dégage. On reconnaît aisément cette colonie de larges feuilles vertes de forme allongées, semblables aux fleurs de muguet. Mais attention il ne faut pas confondre les deux plantes car les feuilles de muguet sont toxiques pour la santé ! A la différence des feuilles de muguet, les feuilles d’ail des ours sont très souples et se froissent facilement, et on reconnaît bien l’odeur d’ail en les froissant. Pour la cueillette, il faut prendre de préférence les jeunes pousses au tout début de la pousse. Pour ma part je privilégie les feuilles en contrebas des pentes, pour éviter de cueillir celles sujettes à avoir reçu des déjections animales. Mais quoi qu’il en soit, je fais toujours un bain de bicarbonate de soude avant séchage ! A savoir que tout est consommable dans l’ail des ours : la feuille, les tiges, et un peu plus tard à la floraison les boutons ou les fleurs. Et maintenant place aux recettes !

Le pesto à l’ail des ours

Pour 100 g de jeunes pousses de feuilles.

Tout d’abord il faut impérativement bien laver la récolte en faisant tremper l’ail des ours dans une grande bassine d’eau additionnée de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc. Sécher au soleil s’il est présent, ou placer quelques minutes au four afin d’éliminer un maximum d’eau. 

Placer ensuite l’ail des ours avec une petite poignée de pignons de pin dans un mixer, puis hacher finement le mélange avec 30 ml d’huile d’olive, jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajouter un peu de sel et de poivre, et la préparation est prête à être consommée, telle quelle avec un peu de parmesan râpé, ou encore dans une omelette ou sur des tomates au four, ou encore des tranches de pain grillées avec une tranche de mozzarelle, dans des pâtes ou dans du riz. Miam miam, un véritable délice !

L’ail des ours

La tapenade d’olives noires à l’ail des ours

Pour 100 g de jeunes pousses de feuilles.

Les placer dans le mixeur avec 30 ml d’huile d’olive, ½ jus de citron et 100 g d’olives noires dénoyautées. Mixer le tout jusqu’à obtenir la texture désirée. Une recette facile, très rapide à réaliser, et absolument délicieuse à tartiner sur des petits toasts. Aïe aïe aïe, une pure merveille !

Les boutons au vinaigre 

Pour 100 g de boutons de fleurs.

Choisir des boutons prêts à fleurir bien dodus, il ne s’agit pas bien sûr de démunir tous les plans de leurs fleurs ! Bien que ce soit une plante invasive, une cueillette raisonnable est bienvenue. Après les avoir bien nettoyés dans une solution bicarbonate/vinaigre, il suffit de les placer dans un bocal rempli à moitié, puis d’ajouter aux fleurs 50 ml de vinaigre blanc, préalablement bouilli avec 20 g de sucre. On peut ajouter à cela une petite branche de thym et de romarin, et une pincée de sel. Bien fermer le bocal et le mettre au réfrigérateur. Laisser macérer environ un mois avant consommation.

Autre recette : le macérat d’ail des ours, à utiliser comme huile parfumée en cuisine.

Régalement vôtres !

Les commentaires sont clos.