L’aromathérapie, c’est quoi ?

L’aromathérapie, c’est quoi ?

L’aromathérapie est l’utilisation à des fins médicinales des extraits de certaines plantes ou végétaux. Ces extraits sont appelés « huiles essentielles », qui sont la base de cette médecine. Le terme « huile essentielle » n’a été retenu qu’en 1972. Avant cette date on les appelait « essences aromatiques ». Loin des utilisations décrites par les égyptiens pour – par exemple – l’embaumement des momies, l’utilisation des essences de plantes a été améliorée parallèlement à notre chimie moderne. Le terme « aromathérapie » a été inventé par un ingénieur-chimiste lyonnais René-Maurice Gattefossé en 1928. Il est considéré comme l’un des pères fondateurs de l’aromathérapie.

l'aromathérapie huiles essentielles

Il faut savoir que les odeurs de la vie courante ont une fonction vitale pour l’être humain. L’odorat est un sens que nous connaissons, mais dont nous ne prêtons pas grande attention, tant il fait partie intégrante de notre système vital. Il suffit pourtant d’un simple rhume pour se rendre compte de l’importance de ce sens. Privé d’odorat, nous sommes comme perdus dans le néant. L’odorat, nous «envoie» des informations, bonnes ou mauvaises, qui modifient nos états d’âme et influencent notre mode de fonctionnement. Les essences de plantes utilisent ces aspects pour agir en profondeur sur notre santé et notre bien-être. En stimulant le système nerveux, l’arôme des huiles essentielles provoque une règle d’auto-régulation. Plus précisément, l’aromathérapie prépare le corps à lutter contre la maladie en stimulant le réflexe d’auto-guérison. Pour résumer, elle a pour objet de renforcer et stimuler les systèmes de défenses naturelles présent dans notre organisme. Son utilisation vise la prévention de la maladie.

Mise en garde

Attention toutefois au phénomène de mode qui tourne aujourd’hui autour de l’aromathérapie. Fleurissent dans le commerce et sur internet, un nombre considérable d’information et de remèdes en tout genres, plus ou moins bien étudiés. Il faut garder à l’esprit que l’aromathérapie est une médecine dite « douce » mais qui relève d’études biologiques très poussées, et qui ne devrait en réalité être prescrite que par des spécialistes. Il ne s’agit pas là de vous décourager mais seulement de vous mettre en garde contre des risques réels liés à l’automédication.

 

Les commentaires sont clos.