L’argile, terre prodige

L’argile, terre prodige

L’utilisation de l’argile à des fins thérapeutiques est une pratique ancestrale utilisée depuis la nuit des temps. Elle est une des toutes premières médecines connue de l’homme. Terre bienfaisante possédant une myriade de minéraux et oligo-éléments essentiels à la santé (fer, potassium, silice, calcium, sodium, phosphore, magnésium, etc.), l’argile possède de très nombreux bienfaits, aussi bien pour la beauté que pour la santé. On appelle cette pratique l’argilothérapie. Un point sur les différentes variétés d’argile, leurs vertus et modes d’utilisation.

L'argile

Les différentes variétés d’argile

Il existe de nombreux types d’argile, de composition et de couleurs différentes, qui se distinguent selon le lieu et la composition du sol d’où elle sont extraites. Les plus connues sont la verte et la blanche mais on trouve aussi de l’argile rose et de l’argile jaune. Chacune d’entre elles ayant leurs propre combinaison de minéraux. La blanche et la rose sont les variétés les plus douces, elles s’utilisent pour le soin des peaux fragilisées ou sensibles. La blanche peut aussi être employée pour le soin de la sphère gastro-intestinale. On utilisera la verte plus précisément pour les cataplasmes, et pour tout ce qui concerne les douleurs en rhumatologie. Elle est aussi employée en post-chirurgie pour la cicatrisation des plaies. Elle fait aussi l’usage de masques pour les peaux grasses. Une autre variété spécifiquement employée au Maroc : le Rhassoul est employé par les femmes berbères pour prendre soin de leur peau et de leurs cheveux.

L'argile

Les vertus de l’argile

Toutes les variétés d’argile sont composées essentiellement d’ oligo-éléments et sels minéraux, et ont en commun un pouvoir assainissant, avec un fort potentiel absorbant. La verte et la blanche possèdent des vertus anti-bactériennes plus soutenues, qui leur permettent d’agir comme pansement sur la paroi intestinale, elles sont parfaites pour soulager les troubles gastro-intestinaux.
En cosmétique, la capacité absorbante de l’argile en fait un produit phare pour les soins de la peau. Sous forme de masque, elle nettoie la peau en profondeur, extrait toute les impuretés, points noirs et excès de sébum (boutons d’acné), et en améliore la netteté. Régénérante et cicatrisante, l’argile est aussi idéale pour favoriser la fermeture des plaies. Très utilisée dans les stations thermales pour le soin des personnes souffrant de rhumatismes, elle soulage aussi les crampes, entorses et autres hématomes. Enfin, elle permet une meilleure circulation du sang et soigne les varices et les hémorroïdes.

L'argile

Comment utiliser l’argile ?

Pour une utilisation par voie orale, il faut mélanger l’argile verte ou blanche dans un verre d’eau, puis laisser reposer le mélange toute une nuit, pour boire l’eau argileuse de surface le lendemain matin (à jeun). Pour une utilisation par voie externe, l’argile s’emploie sous forme de masque, de cataplasme, ou encore en mélange dans le bain. Pour faire un cataplasme, il suffit de mélanger l’argile avec de l’eau (ou des eaux florales – hydrolats) pour former une pâte homogène. On ajoutera à la pâte, selon le besoin, des huiles essentielles thérapeutiques, ou encore du vinaigre de cidre. Il faut laisser le cataplasme agir au minimum une heure.

L'argileQuelques conseils et précautions d’emploi

Pour une cure par voie orale, il est impératif de boire beaucoup d’eau pendant toute la durée de la prise d’argile. Éviter impérativement de prendre de l’argile avec des composés graisseux. Pour finir, il est préférable de privilégier des ustensiles en bois pour la fabrication des pâtes d’argile, le métal peut oxyder l’argile et le rendre inutilisable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.