Les vertus de la grande chélidoine

Les vertus de la grande chélidoine

chélidoineNom binominal de la chélidoine : Chelidonium majus
Famille : papavéracées
Règne : Plantae
Appellations communes : herbe aux boucs, lait de sorcières, herbes à verrues, chélidoine

Description botanique de la chélidoine

Aujourd’hui, on recense plus d’une vingtaine de variétés de chélidoine. On trouve cette plante vivace en abondance dans une grande partie de l’Europe, mais elle pousse également sur le continent africain et en Asie. Appartenant à la famille des papavéracées, cette plante herbacée se caractérise par sa tige mince et noueuse qui peut atteindre jusqu’à 50 cm de haut. En l’incisant, celle-ci laisse couler un latex d’une couleur jaune orangée. Associée à l’univers de la magie dans les temps anciens, la chélidoine possède de nombreuses vertus pour la santé même si elle est classée comme toxique. On utilise les parties aériennes en décoction ou en infusion. A noter, parmi ses composants principaux, des alcaloïdes puissants comme l’allocryptopine, la chélidoine et la berbérine. On trouve la plante sous forme de teinture mère, élixir floral, crèmes et tisanes.

Propriétés de la chélidoine

La chélidoine est efficace pour remédier aux ulcères, mais aussi contre l’eczéma, les verrues, les dartres, les cors et la teigne. Elle doit à ses propriétés antimitotiques sa capacité à soulager ces affections dermatologiques. Ce qui explique son utilisation conseillée contre les verrues dues à certains types de papillomavirus. La grande chélidoine possède aussi des propriétés cholérétique et cholagogue, idéales pour traiter les affections hépatiques et vésiculaires. Agissant comme sédatif, elle s’emploie également contre les troubles de sommeil et la nervosité. Grâce à ses propriétés antispasmodiques, elle peut être employée dans le cadre du traitement de l’asthme. On parle aussi de ses effets positifs contre les crampes gastriques et intestinales et les troubles gastriques en général. Il a été déjà démontré également que la chélidoine peut réduire la pression artérielle et le pouls, ce qui permet de l’employer pour le traitement d’artériosclérose. En effet, cette plante entraîne la dilatation du calibre des artères coronaires. On peut également recourir à la chélidoine pour soulager les douleurs d’origine vésiculaire.

Modes d’emploi de la plante

En accord avec le médecin, on peut utiliser les feuilles en décoction ou en infusion. Il faut s’attendre toutefois à son goût amer peu agréable. La chélidoine est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants. Il faudra également se tenir aux doses prescrites par le médecin pour éviter d’importantes irritations viscérales, troubles respiratoires et accidents nerveux. Attention, l’ingestion d’une quantité importante d’une préparation à base de chélidoine peut s’avérer mortelle. En cas de doute pour son utilisation, il est indispensable de demander conseil à un professionnel de santé.

Les commentaires sont clos.