5 plantes pour prendre soin de ses intestins

5 plantes pour prendre soin de ses intestins

Incroyable ! Les intestins renferment environ 80% des cellules immunitaires de l’organisme, et orchestrent presque autant de cellules nerveuses que notre moelle épinière. On comprend donc qu’ils jouent un rôle primordial dans le bon fonctionnement de cette machine complexe qu’est le corps. De plus, nos intestins étant en lien direct avec nos émotions, ils souffrent énormément du stress et engendrent les nombreux troubles digestifs de l’intestin. Les intestins s’enflamment et rencontrent des difficultés à garder les éléments nutritifs dont ils ont besoin pour faire fonctionner le système digestif, ainsi que les autres systèmes de l’organisme.

intestins

Les intestins, pourquoi en pendre soin  

C’est ainsi que la maladie s’installe : intestin irritable, diarrhées, constipation, colites spasmodiques ou ulcéreuses, maladie de Crohn… Certaines deviennent chroniques et sont très difficiles à soigner.
Dans l’univers de la naturopathie, on ne soigne pas on prévient les maladies. Et tous les naturopathes s’accordent à mettre en avant l’importance de détoxifier son organisme de manière régulière, et d’observer une hygiène de vie saine sur le long terme.
Pour entretenir des intestins sains et des fonctions digestives en bon état de marche, il est fondamental de manger de manière équilibrée (voir les bienfaits du RAM), de faire du sport en évitant la sédentarité, et bien entendu en essayant autant que possible de limiter le mauvais stress. Certaines plantes agissent également comme protectrices du système digestif, en voici cinq.

Le psyllium pour réguler le transit intestinale et soulager les intestins

Nom botanique : Plantago psyllium ou Plantago ovata

intestins

Le psyllium est incroyablement efficace pour réguler les maladies inflammatoires de l’intestin, et notamment le flux des selles. De par sa composition riche en mucilage et son effet gonflant, cette plante est capable d’absorber le surplus d’eau lors d’un cycle diarrhéique en diminuant les spasmes intestinaux. Parallèlement, lors d’un cycle de constipation, le psyllium gonfle en contact de l’eau et augmente le volume du bol fécal. Il est également adoucissant et agit comme pansement gastrique en protégeant les tissus du côlon. Par ailleurs, il permet de réguler le taux de cholestérol et de glycémie tout en prévenant des maladies cardiovasculaires.

L’ashwagandha, pour les troubles des intestins liés au stress

Nom botanique : Withania somnifera L.

L’ashwagandha, très riche en nutriments, est une racine sacrée utilisée depuis des millénaires en Inde médecine ayurvédique indienne. Cette plante adaptogène* possède de nombreuses vertus. Elle est entre autres indiquée pour soulager les troubles digestifs générés par le stress. Anti-inflammatoire, la racine d’ashwagandha régule le système digestif tout en limitant les spasmes intestinaux. Elle est également un puissant tonique qui booste l’organisme. On l’utilise souvent lors de suites de maladies ou opérations pour booster la vitalité et le dynamisme. Parallèlement, elle aide à réguler les troubles du sommeil.

*Adaptogène, du terme « adapter », une plante qui s’adapte à chaque cas en stabilisant les besoins de son organisme. 

L’aloès pour réguler et adoucir les intestins

Nom botanique : Aloe ferox M. ou A. barbadensis M.

L’aloès est une plante originaire des pays chauds comme l’Afrique, Madagascar et les Antilles. On en trouve beaucoup également dans le sud de l’Europe, notamment sur la fameuse île de Lanzarote qui en fournit un des meilleurs grâce à son sol volcanique. Les vertus de l’aloe vera sont reconnues depuis l’Antiquité, grâce au gel qui se trouve à l’intérieur des feuilles. Il est utilisé d’une part en dermatologie en application locale. En interne, pris sous forme de jus, il possède également des vertus intéressantes, notamment pour réguler le système intestinal. Riche en mucilage, l’aloès possède un pouvoir adoucissant et antifongique, qui permet d’équilibrer la flore intestinale. Anti-ulcéreux, le jus d’aloès soulage les gastrites et colites intestinales. Il est également un excellent booster pour le système immunitaire. A noter qu’il faut être prudent si l’on souhaite extraire soi-même le gel de sa feuille. En effet, le latex (ou suc d’aloès ) qui se trouve à l’intérieur sur les parois des feuilles est un puissant laxatif, qu’il ne faut pas ingérer.

Les graines de caroubier

Nom botanique : Ceratonia siliqua L.

Bien connu, le caroubier est un arbre fruitier du pourtour méditerranéen, fournissant des fruits, les caroubes, que l‘on trouve enveloppés dans une gousse. Celles-ci sont utilisées une fois débarrassées de ces gousses pour le bétail et pour l’homme depuis l’antiquité. Tout comme le psyllium, elles contiennent entre autres une grande quantité de mucilage, une substance qui gonfle au contact de l’eau. Laxatif très doux, mais aussi anti-diarrhée car absorbant, le caroubier régule lui aussi le transit intestinal. Il favorise également l’assimilation d’éléments nutritifs précieux, qui ne sont plus agencés correctement lors de troubles des intestins. Les graines de caroube ont un effet bénéfique sur les brûlures d’estomac, les irritations du côlon, la diarrhée et les vomissements. En parallèle, le caroubier régule les taux de cholestérol et de glycémie.

La camomille ou matricaire

Nom botanique : Matricaria recutita

Petite fleur blanche au centre jaune bien bombé, la camomille matricaire est très populaire dans le monde entier. Reconnue pour ses propriétés calmantes, mais aussi anti-inflammatoires et antispasmodiques, elle est très efficace pour apaiser les spasmes de colites, le syndrome de l’intestin irritable, et également la constipation. Elle est toutefois moins efficace que les autres plantes en cas de diarrhée. Cependant, elle est fortement recommandée pour son pouvoir apaisant du système nerveux, très souvent lié aux troubles de l’intestin. On peut l’utiliser en infusion, sous forme d’hydrolat ou sous forme d’huile essentielle, intégrée dans une huile de massage. Il est recommandé d’acheter la camomille en herboristerie ou en pharmacie. En effet, les infusions du commerce ne sont souvent pas assez concentrées pour prouver leur efficacité.

Source : Formation aux plantes médicinales à l’Ecole Lyonnaise de Plantes Médicinales en 2018.

Aller plus loin

Lire cet article : soigner les troubles digestifs dus au stress

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.