Système immunitaire et coronavirus : pourquoi faire une cure détox est important ?

Système immunitaire et coronavirus : pourquoi faire une cure détox est important ?

Pourquoi faire une cure détox ? Bien malgré nous cette année, l’arrivée du printemps s’est vécue dans la morosité et l’enfermement. Le Coronavirus Covid-19 a sévit et sévit encore dans le monde entier, et le confinement nous a empêché de profiter pleinement du renouveau que la nature nous offre. Ce manque de lumière et de nature nous font sombrer dans l’angoisse et la déprime. Alors pensons plutôt à préserver notre système immunitaire qui est alors exposé à rude épreuve. Une cure détox est parfaite pour drainer le foie et les reins, et les rendre plus sains et plus résistants aux agressions extérieures. Alimentation, plantes et activité physique : quelques conseils d’expert.

Une cure détox, dans quel but ?

Comme tous les hivers, notre organisme se met en berne par la sédentarité et accumule les substances graisseuses pour palier au froid.  Manque d’activités physiques, repas plus constituants, déprime passagère causée par le manque de lumière et de vitamine D… Le mauvais stress s’installe dans cette incroyable machine humaine qu’est notre organisme. C’est pour cette raison qu’il est important de détoxifier régulièrement les émonctoires de notre organisme. Peau, foie, intestins, poumons, reins, ils agissent comme des filtres pour préserver notre complexe machine. Les nettoyer en profondeur est important au mois deux fois par an aux changements de saison. Mais comment agissent les émonctoires, et comment procéder ?

Les émonctoires, késako ?

Ils sont au nombre de cinq et ont la lourde mission d’éliminer des déchets toxiques de notre organisme. Le foie se charge de filtrer le sang ; les intestins trient scrupuleusement les aliments que l’on ingère ; les reins quant à eux purifient le sang et éliminent nos liquides ; les poumons s’activent pour se débarrasser des toxines volatiles ; et pour finir, la peau s’active à rejeter les toxines par le biais de la transpiration et par le sébum qui la constitue. Comme toute machine complexe, le nettoyage de ces organes est essentiels à notre survie.

L’hygiène de vie et l’alimentation en cure détox

Il est évident qu’on ne peut pas prétendre à faire un cure détoxifiante sans observer quelques règles de bon sens. Un arrêt total de l’alcool et du tabac sont les premiers impératifs. L’alimentation en est un autre, et pas des moindres. Lors d’une cure détox du foie, il faut impérativement réguler son apport alimentaire. On consommera essentiellement des fruits et des légumes, tout en limitant drastiquement l’apport en graisses et en sucres. Parmi les légumes à manger crus, citons la salade, les endives, le radis noir, les jeunes carottes ; ou encore à portée de main dans la nature : le plantain, les jeunes feuilles de pissenlit et les asperges sauvages selon la saison. Parmi les légumes à cuire, choisissons toutes les variétés de choux et l’artichaut. Quant aux fruits, le citron est le premier sur le podium, mais également la pomme qui contient de la pectine, ainsi que l’ananas, le kiwi et les fraises. Parlons également du RAM (Régine Alimentaire Méditerranéen), recommandé par de nombreux nutritionnistes et naturopathes. Lire aussi ces 10 astuces pour éliminer les mauvaises graisses.

Les plantes drainantes et dépuratives utiles en cure détox

Au printemps, la nature est généreuse et offre toute une panoplie de plantes comestibles, qui sont pour la plupart dépuratives et détoxifiantes. Elles agissent donc aussi bien sur le foie et les reins, mais ont une action non négligeable sur les autres émonctoires. Il suffit d’observer et de bien se documenter pour éviter les erreurs lors de la cueillette. Les plantes détoxifiantes que l’on peut trouver à profusion dans la nature sont entres autres le romarin, le plantain, les jeunes pousses d’ortie et de pissenlit. Sinon, en magasin bio ou en herboristerie, se vendent d’autres plantes sous diverses forme : en poudre sous capsule, en tisane ou sous forme de teinture mère ou d’extrait liquide. Enfin, les feuilles de cassis, la fumerette, les racines de gingembre et de pissenlit, le radis noir et la sève de bouleau occupent également une place importante sur le podium des plantes détox. Le charbon actif est lui aussi un des grands maîtres de la détox !

La détox passe aussi par l’exercice physique

Tout conseil de naturopathe passe par l’alimentation, les plantes médicinales, et l’hygiène de vie, sans oublier l’exercice physique qui en fait partie intégrante. La sédentarité est le pire ennemi de notre système immunitaire, alors bougeons, il est impératif de s’aérer et de se mettre en mouvement. Un corps qui bouge est un corps vivant, et n’oublions pas que bouger est un anti-stress naturel !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.