Tout savoir sur l’utilisation des huiles essentielles en diffusion

Tout savoir sur l’utilisation des huiles essentielles en diffusion

Appréciées pour leurs nombreux bienfaits pour la santé, et réputées pour être entièrement naturelles, les huiles essentielles sont devenues un indispensable du quotidien. Par contre, en matière d’utilisation, il faut rester extrêmement prudent, car elles contiennent aussi des molécules pouvant s’avérer toxiques pour l’organisme si l’utilisation qui en est faite est incorrecte. A noter entre autres que certaines huiles essentielles ne peuvent pas être utilisées en diffusion… Explications.

Une méthode douce, oui mais attention !

On obtient les huiles essentielles par distillation des plantes, ce qui en découle des extraits liquide très concentrés. Il existe différentes façons de les utiliser,  la méthode par diffusion est très répandue, car considérée comme plus sûre. ardons à l’esprit que la méthode de diffusion permet de diffuser ces dernières dans l’air, mais qu’elles sont ensuite absorbées par la voie respiratoire, et par la suite dans l’organisme.
Il faut garder à l’esprit que cette méthode est loin d’être sans danger : certaines huiles essentielles ne peuvent pas être diffusées car elles peuvent mettre la santé  en péril. C’est le cas pour les huiles essentielles neurotoxiques dont font partie celles qui sont riches en cétones. Les huiles riches en phénol sont aussi interdites car elles peuvent provoquer des irritations pour les muqueuses.

Huiles essentielles à diffuser, diluées ou pure ?

Dans la catégorie des huiles autorisées en diffusion mais à diluer à au moins 10% avec d’autres huiles essentielles, on peut citer les huiles essentielles de néroli, de cannelle, d’origan vert et d’origan d’Espagne.

Les huiles de menthe verte, de menthe poivrée, d’ylang ylang complète et ylang ylang III, ainsi que la menthe des champs, le basilic, l’angélique et la camomille romaine sont à diluer à au moins 15% avec d’autres huiles avant la diffusion. Dans la liste des huiles à diffuser à 20% ou plus avant d’être diffusées, nous pouvons citer les huiles essentielles de galbanum, de térébenthine, de combava et de vétiver.

Certaines huiles essentielles sont à utiliser avec grande précaution en diffusion, comme la verveine exotique (doit être diluée à +60%), la verveine odorante (à +30%), l’eucalyptus globulus et le cajeput (à +80%).

La liste des huiles qui peuvent être utilisées en diffusion pure est plus vaste. On compte parmi elles les huiles essentielles de lemongrass et de citronnelle de Java qui sentent très bon. Les huiles essentielles de bergamote, d’hélicryse de Madagascar, de ravintsara et de cèdre de l’Atlas n’ont pas non plus besoin d’être diluées avant diffusion.

Les huiles essentielles à ne jamais utiliser en diffusion

Il est par contre fortement déconseillé de diffuser les huiles essentielles de cade, d’ajowan, de fenouil doux et d’aneth. L’huile de lédon du Groeland, utilisée dans le traitement pour le foie ou en cas d’insomnie sévère ne doit jamais non plus être diffusée. Ajoutons à cette lise les huiles de tanaisie annuelle, de gaulthérie odorante, de sauge à feuilles de lavande, mais aussi l’huile essentielle de curcuma, l’hélichryse italienne, l’espèce de lavande « lavandula stoechas » et l’huile essentielle de romarin à verbénone.

Avant d’utiliser une huile essentielle en diffusion, il est donc important de bien lire la notice d’utilisation afin d’éviter des problèmes graves. En cas de doute, il est préférable de consulter un médecin. A noter également que les sujets sensibles comme les épileptiques et les personnes asthmatiques doivent surtout faire très attention au choix des huiles essentielles à utiliser.

Continuez votre lecture…

Ces articles pourront vous intéresser  :

Enfants agités, les huiles essentielles à diffuser.

Parfum d’ambiance apaisant aux agrumes.

Anti-moustiques : les huiles essentielles à diffuser.

Les diffuseurs d’huiles essentielles, lequel choisir ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.