En vidéo : Filtrage d’un macérat

En vidéo : Filtrage d’un macérat

Filtrage d’un macérat huileux : vidéo

Depuis quelques temps, je me suis lancée dans la fabrication de mes macérats. Ce sont en fait des plantes que l’on fait macérer dans des huiles végétales, pour en récupérer les bienfaits et vertus. J’ai partagé avec vous ma méthode pour fabriquer un macérat d’hélichryse, et aussi la première étape de la préparation en vidéo.

Voici donc la seconde étape en image : Le filtrage des plantes.

Prochaine étape : La remise en macération de nouvelles plantes. Ici : Un macérat de millepertuis.

4 réactions au sujet de « En vidéo : Filtrage d’un macérat »

  1. Bonjour
    Lorsque vous préparez votre cueillette de plantes de Millepertuis, les fleurs comme les boutons floraux c’est là que se trouve le principe actif l’hypéricine, à cueillir en plein soleil, et utiliser,toute suite et pas le lendemain.
    Dans votre préparation il n’y a aucune trace de ce principe actif car l’huile devrait être ROUGE très très ROUGE.Il la faut laisser au soleil entre 4 et 8 semaines si vous avez fait ce qu’il faut ,votre huile serait proche du rouge sang clair et brillant ..elle est photosensibilisante donc crée des brûlures si vous allez au soleil mieux vaut éviter de s’exposer, et elle soigne les brûlures même grave.Mon avis ce que vous avez dans votre bocal peut être n’importe quoi..demandez moi des photos de mes huiles !c’est gratuit .Il faut aussi avoir stérilisé une bouteille ou autre de couleur foncé, la rincer à l’alcool,et mettre comme conservateur du thym ou du romarin, le romarin peut être allergène pour certaines personnes .Vous pouvez m’écrire pour des conseils.

  2. Bonjour,

    Bravo et merci pour ce merveilleux blog. Petite question sur les macérats. Comment les conserver et combien de temps. J’ai fait du macérat de pâquerettes au printemps dernier et je ne sais pas si je peux encore l’utiliser. Il n’est pas au réfrigérateur… Merci pour vos conseils et très bonne continuation.
    Fabiola

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.